Filinfo

Foot

Vidéo. Redouane Rami, candidat à la présidence du Raja: "le mot crise disparaîtra de notre dictionnaire"

Redouane Rami, candidat à la présidence du Raja de Casablanca, s’est exprimé au micro de Le360sport au sujet de ses ambitions, son programme, sa liste et sa vision pour les quatre prochaines années. Une intervention qui arrive à 24 heures de l’assemblée générale élective des Verts.

Dans 24 heures, le successeur de Rachid El Andalousi à la tête du Raja de Casablanca sera connu. Parmi les candidats au poste du nouveau président, il y a Redouane Rami, l’avocat aux barreaux de Casablanca. Le360 Sport est allé à sa rencontre. 

Tout d'abord, le jeune candidat, qui se présente pour la première fois, affirme s'être entretenu avec les adhérents du club pour leur exposer les principaux axes de son projet. 

Pour lui, l’objectif est de sortir le Raja de ses tracas financiers en attirant des sponsors importants et surtout stables.

Numérisation, nouvelles techniques de marketing, gestion moderne...Redouane Rami dresse ses grands chantiers, tout en priorisant la modernisation de l’infrastructure et l’exploitation optimale des ressources.

Il ajoute par ailleurs qu'il possède, avec les membres de sa liste, des moyens suffisants pour gérer le club casablancais durant six mois même avec un budget de 0 dirham. Rami parle d’une liste avec du sang neuf, des promesses et des sommes d’argent importantes.

Pour ce qui est de la gestion des dettes, il prône la médiation avec les joueurs et fournisseurs. Il veut également mettre sur pied des contrats de partenariats avec de grands clubs égyptiens, un marché jugé important, selon lui. 

Rami est en compétition avec deux autres anciens adhérents des Verts: Jamal Eddine El Khalfaoui et Anis Mahfoud. 

Par Zouheir Hajar et Adil Gadrouz
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous