Filinfo

Foot

Wydad: Simon Msuva ourdit un faux conflit avec son club

Simon Msuvan, international tanzanien du Wydad de Casablanca. © Copyright : DR
Kiosque360. L’attaquant tanzanien du Wydad de Casablanca, Simon Msuva, a saisi la Chambre des litiges de la FIFA pour réclamer sa prime de signature qu’il n’a toujours pas perçue. Les dirigeants du WAC se disent étonnés par le geste du joueur, qui a quitté le Maroc il y a plusieurs jours, selon Assabah dont est tirée cette revue de presse.
A
A

Rien ne va plus entre Simon Msuva et le Wydad. L’attaquant tanzanien, qui a quitté le Maroc pour rejoindre son pays, a saisi la Chambre des litiges de la FIFA. Il reproche au Wydad de ne pas lui avoir versé sa prime de signature. Pour se défendre, l’international tanzanien s’est attaché les services d’une avocate britannique, rapporte le quotidien Assabah du lundi 3 janvier.

Les dirigeants du WAC ont appris la nouvelle avec stupéfaction, puisqu’ils estiment que le joueur a reçu l’ensemble de ses salaires et primes, rapporte une source au sein du club casablancais. Il ne manquait plus que sa prime de signature, que beaucoup d’autres joueurs n’ont pas touchée, car le club traverse actuellement une crise financière. La direction du Wydad avait à ce propos promis que cette prime allait être remise aux joueurs une fois que la situation financière se serait améliorée.

La même source estime que Msuva a profité de la progression de sa valeur sur le marché des transferts depuis son arrivée au Wydad pour quitter le club. C’est pourquoi son agent essaierait par tous les moyens de briser le contrat qui lie Msuva au Wydad pour lui trouver un autre club.

Rappelons qu’il y a quelques semaines, Simon Msuva a quitté le Maroc sans prévenir son club et se trouverait actuellement dans son pays, la Tanzanie.  La direction du WAC a quant à elle fait appel à un huissier de justice pour faire notifier l’absence de Msuva aux séances d'entraînements du club.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous