Filinfo

Foot

Les dessous de l'arrivée d'Amine Harit à l'OM

© Copyright : DR
Interrogé sur le départ d'Amine Harit, Rouven Schröder, le directeur sportif de Schalke 04 s'est prononcé sur le départ de son milieu de terrain, prêté à l'OM en toute fin de mercato.
A
A

Dans les colonnes de Sport Bild, le directeur sportif de Schalke 04, Rouven Schröder, a raconté les dessous du transfert d'Amine Harit vers l'Olympique de Marseille. 

Selon lui, les négociations ont pris du temps et ont été difficiles, mais quand le transfert a été validé par la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion), c'était un gros moment de soulagement. 

À lire aussi: Vidéo. Amine Harit promet de belles choses avec l'OM

“C'était un grand soulagement pour toutes les personnes concernées, y compris le joueur. Il souhaitait vraiment revenir en France, et nous ne pouvions pas nous permettre de payer son salaire pour toute la saison. Puis le transfert s'est éternisé, c'était éprouvant pour les nerfs”, a-t-il déclaré au journal allemand, avant d'ajouter: “Amine était déjà à Marseille, on voyait même des photos de lui sur les réseaux sociaux avant qu'elles soient supprimées. Marseille devait encore clarifier des questions ouvertes avec la ligue et la fédération. Le conseiller d'Amine a alors repris contact avec le club et a contribué à orienter les choses dans la bonne direction. Aujourd'hui, je peux en sourire”.

À lire aussi: Vidéo. Ligue 1: Amine Harit décisif dès ses débuts

Pour rappel, l’international marocain a rejoint l’OM en prêt jusqu’en juin 2022. Il a d'ailleurs convaincu lors de son premier match le week-end dernier contre l’AS Monaco (0-2), avec une passe décisive. 

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot marocains du monde
Foot marocains du monde

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous