Filinfo

Foot

PSG: de Zidane à Conte, quatre profils pour un banc

Zinédine Zidane. © Copyright : DR
Zinédine Zidane, Antonio Conte, Thiago Motta ou Christophe Galtier: plusieurs profils reviennent dans la presse pour le poste d'entraîneur du Paris SG, qui aimerait repartir sur un nouveau cycle après l'échec de Mauricio Pochettino, menacé.
A
A

L'option prestige: Zinédine Zidane 
Le PSG rêve de lier sa légende avec celle de "Zizou", dont le profil unique le place tout en haut de la liste des candidats potentiels.

Le Français sait comment gagner la Ligue des champions, l'objectif suprême du propriétaire qatarien (QSI). Il l'a remportée trois fois de suite, entre 2016 et 2018, avec le Real Madrid.

Gérer les superstars parisiennes ? Pas un problème pour l'ancien N.10 des Bleus, qui s'est bâti une réputation d'entraîneur protecteur et proche du terrain, participant encore, à 49 ans, aux exercices avec ballon.

De plus, Zidane est libre, depuis son départ de la capitale espagnole, à l'été 2021.

Son profil colle parfaitement au projet PSG qui mise sur les superstars pour gagner des titres et conquérir des nouveaux marchés.

Le Marseillais d'origine, discret dans les médias, n'a pas commenté les rumeurs l'envoyant à Paris... ni celles qui lui prêtent un intérêt pour l'équipe de France, si jamais l'actuel sélectionneur Didier Deschamps venait à partir après le Mondial-2022.

L'option rigueur: Antonio Conte 
Avec Conte, ça risque de déménager ! L'Italien, connu pour être inflexible avec ses convictions, quitte à aller au clash, tranche avec le profil plus consensuel de Pochettino.

Ses méthodes ont permis de relever Tottenham, où il est arrivé en novembre. Mais l'ancien sélectionneur de la "Nazionale" (2014-16), champion avec Chelsea, la Juventus et l'Inter Milan, ne se voit pas aller jusqu'au terme de son contrat avec les "Spurs" (2023).

"A la fin de la saison, on parlera avec le club avec plaisir, de façon positive, pour trouver la meilleure solution pour tout le monde", a déclaré cet adepte des courts séjours.

La presse française a déjà évoqué l'intérêt de Conte (52 ans) pour le PSG.

Choisir l'Italien permettrait au club de marquer une rupture et repartir sur un nouveau cycle, le souhait de QSI. Mais il reste à voir comment cet entraîneur à poigne s'adapterait au vestiaire, et vice versa, dans un contexte particulier où d'autres comme lui (Thomas Tuchel, Unai Emery) ont été en difficultés.

L'option potentiel: Christophe Galtier ou Roberto Martinez 
A l'image de Tuchel ou Emery, recrutés sans avoir l'expérience d'un "grand" club, Paris pourrait miser sur un entraîneur à potentiel.

Le nom de Galtier (55 ans) est apparu samedi dans la presse. "Galette" a démontré sa qualité en étant champion en 2021 avec Lille, où il a travaillé avec Luis Campos, pressenti pour devenir le nouveau directeur sportif parisien.

Son avenir à Nice est incertain depuis que le propriétaire Ineos a démarré des manoeuvres en coulisses.

"Je suis surpris, vous me l'apprenez", a-t-il répondu samedi aux journalistes qui l'interrogeaient sur les rumeurs l'envoyant dans la capitale.

Son manque d'expérience en Ligue des champions, ou dans la gestion de superstars, pourrait le desservir. Sur ce deuxième point, Roberto Martinez gagne des points.

L'Espagnol (48 ans) dirige la sélection de Belgique depuis 2016 où il a imposé sa patte dans le jeu, à défaut d'avoir gagné le titre qui consacrerait la génération dorée de Kevin De Bruyne et Eden Hazard.

Souvent annoncé au FC Barcelone, avant que les Blaugrauna ne recrutent Xavi, ce tacticien reconnu n'a cependant pas l'expérience d'avoir été à la tête d'un grand club au quotidien. Surtout, il est sous contrat jusqu'au Mondial (21 novembre-18 décembre).

L'option maison: Zoumana Camara ou Thiago Motta 
Camara et Motta entretiennent, chacun à leur manière, un lien fort avec le club où ils ont évolué comme joueur.

Resté au PSG après avoir raccroché les crampons en 2015, le premier a occupé les fonctions d'adjoint puis d'entraîneur des moins de 19 ans, où ses bons résultats en ont fait un chouchou des supporters.

L'ancien défenseur central (43 ans), qui a joué huit ans au club, connaît très bien la maison, mais nommer quelqu'un sans l'expérience du haut niveau comme N.1 sur un banc semble un trop gros risque pour les dirigeants.

Motta (39 ans), lui, entraîne La Spezia en Italie, après un passage de deux mois au Genoa et avec les moins de 19 ans du PSG.

L'Italo-Brésilien a laissé un bon souvenir au PSG entre 2012 et 2018, les fans n'ayant pas oublié son sens du leadership. Mais l'expérience Pochettino, qui avait joué comme défenseur au club, ne favorise pas un profil d'ancienne gloire.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous