Filinfo

Foot

Clubs marocains et Ligue des Champions, une si longue histoire

Trophée de la Ligue des Champions de la CAF. © Copyright : DR
Face à Al Ahly, ce dimanche, le Wydad de Casablanca cherche à offrir au Maroc une huitième Ligue des Champions de la CAF.

La première participation des clubs marocains à la Ligue des Champions d'Afrique remonte à 1968 grâce à l’AS FAR. Les Militaires se sont hissés alors au dernier carré de la compétition qui s’appelait encore à l’époque Coupe des clubs champions africains, mais ne sont pas parvenus à atteindre la finale après s’être inclinés face au club congolais de TP Mazembe.

L’AS FAR a récidivé en 1985 mais en allant cette fois-ci jusqu’au bout, avec une victoire en finale aux dépens des Congolais de l'AS Dragons.

En 1989, c’était au tour du Raja de Casablanca de s’illustrer dans la plus prestigieuse compétition des clubs en Afrique, en remportant le titre au détriment de MC Oran, après avoir pris le meilleur en demie face au Tonnerre Kalara Club de Yaoundé (Cameroun).

En 1992, le Wydad de Casablanca s’est adjugé le titre après sa victoire en finale face aux Soudanais d’Al Hilal. Le WAC a marqué les esprits lors de cette édition, en venant à bout du club ivoirien de l'ASEC Mimosas d'Abidjan en demie, grâce notamment à une Remonda (2-0) au match retour, après s’être incliné (1-3) à l'aller.

L’édition 1997, qui a connu un changement de formule de la compétition devenue la Ligue des champions de la CAF, avec notamment une phase de groupes, a été marquée par un nouveau sacre marocain, grâce au Raja de Casablanca qui a triomphé après s’être défait en finale retour du club ghanéen d’Ashanti Gold Sporting Club aux tirs au but (5-4).

Le Raja de Casablanca a retrouvé la plus haute marche du podium de la LDC d’Afrique en 1999 après sa victoire en finale face à l’Espérance de Tunis, sous la houlette du coach argentin Oscar Fulloné, devenu le premier entraineur à remporter deux fois de suite le titre de la C1 d’Afrique avec deux clubs différents ( l'ASEC Mimosas d'Abidjan en 1998 et le Raja de Casablanca en 1999).

En 2002, le Raja s’est qualifié à nouveau en finale, mais n’a pas pu décrocher le sacre, après sa défaite face aux Egyptiens de Zamalek.

Les Verts ont continué à signer de belles prestations en LDC d’Afrique, se hissant à nouveau au dernier carré en 2005.

Après son 1er sacre en 1992, le Wydad s’est, de son côté, qualifié en finale pour la 2e fois de son histoire en 2011 aux dépens des Nigérians de Enyimba FC, mais a fini par s’incliner face à l’Espérance de Tunis, vainqueur de cette édition.

En 2016, le WAC s’est hissé encore au dernier carré, mais n’a pas pu se qualifier en finale après avoir chuté face au Zamalek d'Egypte. L’édition suivante a été marquée par un 2e titre pour le Wydad, au dépens d’Al Ahly d’Egypte, sous la houlette de Houcine Ammouta.

Le Rouges ont continué de briller en LDC d’Afrique, se hissant à nouveau en finale en 2019, mais ont fini par s’incliner face à l’Espérance de Tunis dans un match entaché par une polémique d’arbitrage, suite au refus de l’arbitre de recourir à la VAR.

Après une qualification en demi-finale en 2021, le Wydad a renoué avec le sacre lors de l’édition suivante suite à sa belle victoire 2-0 face à Al Ahly en finale au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

Avant cette nouvelle finale contre Al Ahly lors de l'édition 2023, le WAC a disputé cinq finales de la Ligue des Champions d’Afrique en 1992, 2011, 2017, 2019 et 2022, avec à la clé trois titres (1992, 2017, 2022) et deux défaites en finale face à l’Espérance de Tunis en 2011 et 2019.

Les clubs égyptiens sont les plus titrés en Ligue des Champions d’Afrique avec 16 titres (Al Ahly (10), Zamalek (5), Ismaily SC (1)), suivis des clubs marocains avec 7 titres (Wydad (3), Raja (3), AS FAR (1)), puis les clubs tunisiens avec 6 titres (Espérance de Tunis (4), ES Sahel (1), Club africain (1)).

Par Le360 (avec MAP)

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous