Filinfo

Foot

Incroyable, la CAF réintègre Al Ismaily!

© Copyright : DR
Il y a deux semaines, la CAF a exclu le club égyptien d'Al Ismaily suite aux débordements de ses supporters lors d'une rencontre de Ligue des Champions. À la surprise générale, l'instance dirigée par Ahmad Ahmad a annulé cette décision.
A
A

Jets de projectiles, match interrompu, arbitres escortés aux vestiaires, tel est le triste bilan de la rencontre entre Al Ismaily et le Club Africain de Tunis, disputée en janvier dernier. Suite aux actes de hooliganisme perpétrés par les supporters Égyptiens, la CAF avait décidé d'exclure le club de sa compétition phare.

Lire aussi: La CAF exclut Al Ismaily

Deux semaines après on efface tout? C'est en tout cas ce que laisse croire le compte twiter du club aujourd'hui. Un message sur fond de carte du continent, où apparaît en anglais la phrase "We are back" (on est de retour).

Une décision incompréhensible de la part de la Confédération Africaine de football.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Wydad-Sundowns, ennemis intimes

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

EST-WAC: voici la date du verdict final du TAS

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Les Algériens craignent le Raja, un peu moins le Wydad


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Le coach «local» remonté contre Vahid

Les matchs en retard plombent la Botola

Verdict définitif ce jeudi sur WAC-EST

Belle leçon anglaise contre le racisme

Sursaut attendu lors du 4e match de Vahid

Tacle appuyé ce Banatia contre les Lions

L’USM Alger, sans le sou, jette l’éponge

Neymar ou l'éternel blessé

Le rapport financier du Raja serait erroné

Les Lions de l’Atlas célébrés à Oujda