Filinfo

Foot

C1: le Bayern en favori, Barcelone et Messi en danger

© Copyright : DR
Après les qualifications de Lyon et Manchester City vendredi, la Ligue des champions désigne samedi ses deux derniers quarts-de-finaliste (20h GMT): le Bayern Munich, vainqueur 3-0 à l'aller, est favori devant Chelsea, alors que Barcelone devra sortir de sa torpeur pour éviter le pire contre Naples.
A
A

Les vainqueurs de ces deux confrontations ont rendez-vous le 14 août à Lisbonne, pour un quart de finale à huis clos et sur un match unique, dans le cadre du «Final 8», ce tournoi inédit organisé par l'UEFA pour mener à terme la Ligue des champions 2020, brutalement stoppée en mars par la pandémie de Covid-19.

Les autres quarts opposeront Lyon à Manchester City, Leipzig à l'Atlético Madrid, et l'Atalanta Bergame au Paris-SG.

Barcelone sous pression 

La situation de Barcelone est paradoxale. Le 1-1 obtenu à l'aller à Naples est plutôt un bon résultat. Mais l'ambiance au club est morose.

Après une saison sans aucun titre, l'entraîneur Quique Setién est sur un siège éjectable, et même la star Lionel Messi avait prévenu, après une triste défaite à domicile en championnat contre Osasuna (2-1) en juillet: «Il va falloir que l'on change en profondeur si on veut se battre pour la “Champions”. Parce que sinon, le match contre Naples, on le perdra aussi».

A la conférence de presse d'avant-match, Setién n'a pas échappé à une question sur son avenir: «Ça ne m'a pas traversé l'esprit que ça pouvait être mon dernier match. Je suis tranquille...», a-t-il répondu, faisant mine d'ignorer que la Ligue des champions est désormais sa seule chance de sauver une saison calamiteuse.

A l'inverse, Naples est dans une bonne dynamique. Sous la houlette de son coach Gennaro Gattuso, qui a remplacé Carlo Ancelotti en cours de saison, le Napoli a retrouvé son football et vient de remporter la Coupe d'Italie en battant l'Inter et la Juventus! Il risque toutefois de devoir se passer de son attaquant Lorenzo Insigne, blessé samedi en championnat.

Jamais encore le club italien n'a disputé un quart de finale de C1. Mais Barcelone, malgré ses cinq Ligues des champions, est clairement celui des deux qui est le plus sous pression.

Munich en position de force 

Chelsea peut-il réussir une «remontada» historique après avoir perdu 3-0 à domicile? «Je crois qu'on peut le faire, sinon je ne serais pas là. Et plus important encore, les joueurs doivent y croire en entrant sur le terrain», a martelé le coach des Blues Frank Lampard vendredi.

«En football, beaucoup de choses sont possibles. J'espère juste que ce ne sera pas le cas demain», a simplement répondu son homologue du Bayern Hansi Flick, avec un demi-sourire.

L'élimination du «Rekordmeister», champion d'Allemagne et vainqueur de la Coupe d'Allemagne, toujours invaincu en 2020, serait en effet un coup de tonnerre gigantesque dans le ciel du foot européen.

D'autant que Chelsea devra se passer de cinq joueurs blessés ou suspendus, dont son capitaine Cesar Azpilicueta et le métronome du milieu de terrain Jorginho.

Si les Munichois valident leur ticket pour le Portugal, ils seront aux yeux de beaucoup les favoris du tournoi final.

Le capitaine Manuel Neuer, un habitué des phases finales d'Euro et de Coupe du monde avec l'Allemagne, s'est déjà projeté: «On connaît bien ça avec l'équipe nationale, on sait que dans ce format toute erreur est punie, on peut gagner beaucoup, mais on peut aussi perdre beaucoup (...) Nous avons fait une bonne saison, nous sommes une belle équipe, nous nous entendons bien, nous avons faim et nous sommes ambitieux».

Chelsea devra vraiment y croire très fort pour renverser ce Bayern-là!

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous