Filinfo

Foot

Coupe du président de hand: le black-out des médias algériens sur le résultat du match Maroc-Algérie

Maroc-Algérie (27-28) lors de la Coupe du président de handball, samedi 21 janvier 2023. © Copyright : DR
Le résultat du match Maroc-Algérie, samedi 21 janvier 2023, dans le cadre de tournoi classificatif du Championnat du monde de handball co-organisé par la Suède et la Pologne, n’a pas eu droit de cité dans les médias algériens. Et pour cause: les Lions de l’Atlas ont eu le malheur de gagner…

Dans les médias algériens, pas de trace du match Maroc-Algérie disputé, hier, à l’Orlen Arena de Plock en Pologne. On ne devra pas s’étonner de ce black-out, tant la raison est évidente.

Les Lions de l’Atlas se sont imposés sur le score de 28-27. Et il est de coutume, chez le voisin de l’Est, que toute bonne performance des Marocains n’est pas la bienvenue sur le fil des infos.

Cela s’impose même quand il est question d’un tournoi planétaire: on préfère zapper le nom du Royaume, laissant sous-entendre qu’un adversaire a joué seul et perdu contre… personne.

Lire aussi: Mondial de handball: le Maroc s’offre l’Algérie et une première victoire

On en a eu la preuve lors de la Coupe du monde du monde 2022 où les hommes de Walid Regragui ont brillé de mille feux, en atteignant les demi-finales, suscitant l’admiration des férus du foot dans le monde entier…Enfin, sauf en Algérie.

La triste sentence infligée à l’ancien DG de la chaine TV algérienne, limogé brutalement, à cause de la simple évocation du nom du Maroc, est toujours fraiche dans les mémoires.

L’on comprend dès lors pourquoi les médias algériens ont fait l’impasse sur le résultat du match Maroc-Algérie: la peur semble hanter les esprits, et la crainte de l’acharnement de la junte au pouvoir bafoue le principe même d’informer.

Par Khalid Mesfioui

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • Farid
    Le 22 Jan. 2023 à 11h21
    On est face à une maladie grave, très grave. Mais rien d'étonnant dans une dictature militaire, on en a vus d'autres par le passé. Ce qui est étonnant c'est que ce phénomène qui commence à être extrême n'a pas droit de cité et encore moins de critique dans les médias européens. Pas un seul média français n'en a parlé pendant le Mondial, un phénomène qui n'a n'en eu de similaire nulle part ailleurs dans le Monde. Pire, aucun algérien dans le pays ou à l'étranger ne parle de ce phénomène. Déjà en parler comme un phénomène grave et encore moins critiquer la junte. ça pose le problème de l'Algérien moyen et de sa haine au Maroc qui à mon avis est réelle. Souvent il critique le pouvoir de son pays mais avec euphémisme par rapport à la situation. Et vis-à-vis du Maroc, il noit la situation dans un "tous les politiciens sont pareils" en mettant les dirigeants marocains au même niveau de dictature, de folie, de belligérance et d'excès.
    Ceci veut dire malheureusement que la junte est encore là pour un moment.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous