Filinfo

Foot

Madjid Comedy Club: Tebboune mouille le maillot pour défendre Belmadi et ses Fennecs, victimes du Maroc

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune accuse le Maroc de "manipuler" le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi. © Copyright : DR
La télévision publique algérienne a diffusé, vendredi 26 novembre 2021, une nouvelle interview du président Abdelmadjid Tebboune. Dans cette sortie médiatique, il évoque un complot visant les Fennecs de Belmadi qui est, bien évidemment, orchestré par… le Maroc.
A
A

Une fois par mois en Algérie, c’est à peu près la même histoire. Finie la crise, oublié le chômage, enterrées les réformes douloureuses, c’est l’heure de l’entretien périodique accordé par le président Abdelmadjid Tebboune aux représentants de la presse de son pays. 

Les sorties médiatiques de ce chef d’État ressemblent à un vieux disque rayé, entrecoupé par des inspirations profondes d’une chanteur en manque de souffle. Annonce-t-il des décisions qui changent le quotidien de son peuple? Pointe-il du doigt les problèmes qui gangrènent son pays? Rien, nada, oualou, niente!

Quand il ne fait pas son Abdelmadjid Comedy Club, comme lorsqu’il annonçait que le premier président des États-Unis George Washington, mort le 14 décembre 1799, livrait des armes à l’émir Abdelkader, né le 6 septembre 1808, ou menace son peuple de la peine de mort pour un banal commerce de pommes de terre, le président algérien s’adonne à son hobby favori, dû probablement à une pathologie largement partagée par les chibanis qui tiennent les rênes de l’appareil militaro-politique: accuser  le Maroc d’être derrière tous les maux dont souffre l’Algérie.

Ce vendredi 26 novembre 2021, Tebboune a fait dans la retenue par rapport au Maroc. Les journalistes ont visiblement reçu des directives pour ne pas poser des questions sur le Royaume. Mais si le mot Maroc n’a été cité qu’une seule fois par Tebboune, il a toutefois traversé de bout en bout ses logorrhées sur une Algérie, objet de toutes les jalousies et qui se distingue par des qualités rarissimes de son voisinage.

Chaque sortie du président algérien se caractérise par des séquences burlesques. Aujourd’hui, c’est le football qui nous a valu des exploits inédits du commentateur Tebboune. Ce dernier a apporté un soutien ferme à l’équipe nationale algérienne de football et à son sélectionneur, Djamel Belmadi, victime d’un complot qui “vient de là-bas”.  Le geste ample de la main tebbounienne qui accompagne le “là-bas” pointe un doigt accusateur vers le voisin de l’ouest.

Selon Tebboune, certains “essaient de la casser” en cherchant à “atteindre le moral de Belmadi”: “Il y a quelques éléments internes, mais tout vient de là-bas, (en pointant du doigt le Maroc sans le citer). Leurs sites sont mobilisés pour créer des problèmes à l’Algérie par tous les moyens”. 

Après les feux de forêts en Kabylie, le meurtre abject de Djamel Bensmaïl, la hausse des prix, les coupures d’eau… Voilà que le Maroc est à nouveau désigné comme le responsable de l’état désastreux des pelouses des stades algériens qui ont provoqué l’ire du sélectionneur des Fennecs.

Président Tebboune, le Royaume a certes de beaux stades aux normes internationales qui peuvent accueillir des dizaines de matchs en quelques jours, mais il n’a aucun pouvoir pour dégrader la pelouse du terrain Mustapha Tchaker de Blida qui avait des airs de champ de patates durant les matchs des hommes de Belmadi lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022.

Djamel Belmadi, le capitaine, Riyad Mahrez, et le meilleur buteur de l’histoire des Verts, Islam Slimani, véritables légendes vivantes pour le peuple algérien, ont d’ailleurs été les premiers à pousser un coup de gueule en voyant l’état de la pelouse de Tchaker. 

Président Tebboune, mouiller le maillot pour son équipe est un devoir, c’est même sexy, mais il ne faut pas trop tirer sur la corde marocaine pour faire diversion à tous les malheurs de l’Algérie. En vous aventurant sur le terrain du football, vous risquez de vous confronter à un public prompt à siffler les mauvais joueurs. Et le public algérien saura reconnaître dans cette énième victimisation que vous êtes un piètre joueur et un très mauvais perdant.

Par Adil Azeroual
A
A

Tags /


à lire aussi /


7 commentaires /

  • tangerino
    Le 29 Nov. 2021 à 19h45
    Au dela du fait qu'a force de regarder la paille devant la porte du voisin, on ne voit plus la poutre qu'on a dans l 'oeil . Ceci dit il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
    Mais pour un régime comme celui des généraux d'opérette qui dirigent nos voisins, il n'est rien de plus précieux qu'un bon énemie comme le Maroc qui a le dos bien large . Mais pas de soucis ; "La youkalifou LLahou nafsane ila was3a7a" . Alors puique les chiens aboient et la caravane passe, continuons notre bonhomme de chemin. Allah, el watane al Malik !!!
  • Ragi Hakim
    Le 29 Nov. 2021 à 13h37
    "Tebboune mouille le maillot " et quel maillot !!!
    En fait, Tebboune mouille tout simplement, c'est anatomique, périodique et mensuel. Et ça, tout le monde le sait.
  • Ragi Hakim
    Le 29 Nov. 2021 à 09h27
    M'jidou hachakoum a oublié de citer, parmi les maux marocains, la pelouse de leur stade, la pluie et la sécheresse, la pénurie de patates, de lait, d'eau, d'huile, d'oxygène, de semoule, de bananes. la géographie marocaine et son voisinage avec le pays parce zoologique.
  • adil
    Le 27 Nov. 2021 à 10h08
    ce "président" est dans son rôle, il n'a pas le choix que de dénigrer dans ses prétendus discours aux médias courbés a l'APS, ce Maroc que ce soit gros ou minces comme mensonges, y a qu'a observer ces boudinés qui en silence boivent ses paroles, pour une prétendue république démocratique et populaire qui critique le royaume, c'est d'une lâcheté mémorable . Venant d'un otage de l'armée ne surprend pas car si certains ne sont pas au courant. Il ne sort même pas pour acheter une bouteille de lait, de crainte qu'il ne retrouve plus sa place.
  • zeghoud amar
    Le 27 Nov. 2021 à 08h18
    franchement personne n'a jamais penser a le faire taire ?
    ces vieux fou qui sont en train de détruire notre pays et les liens d'amitié avec nos frère musulmans ?

  • hassane
    Le 27 Nov. 2021 à 08h17
    de deux choses l'une,ou le boukadeboune a tellement la trouille qu'il n'arrive plus à prononcer le nom de notre chérifien empire du MAROC et ne fait que nous désigner par des gestes,ou le boukadeboune a fait de gros progrès espérant qu'un jour les relations entre nos deux pays retrouvent leur cours normal
  • Ziad42
    Le 27 Nov. 2021 à 08h04
    Madjid Comedy Club, j'aime bien ce titre qui à lui tout seul renvoi à aux délires d'un personnage insensé et ivrogne dans un pays qui s'appelle l’Absurdistan.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous