Filinfo

Foot

Maroc-Zambie: l’essentiel de la conf’ de Walid Regragui

Le sélectionneur national Walid Regragui. © Copyright : DR
Walid Regragui, sélectionneur national, s’est exprimé en conférence de presse après la victoire des Lions de l’Atlas face à la Zambie (2-1), ce vendredi 7 juin au Grand stade d’Agadir.

L’équipe du Maroc a battu son homologue de la Zambie par 2 buts à 1, vendredi au Grand Stade d’Agadir, en match de la 3e journée des qualifications du groupe E (zone Afrique) de la Coupe du Monde-2026 de football.

Les Lions de l’Atlas se sont imposés grâce aux réalisations de Hakim Ziyech sur pénalty (6e) et Eliesse Ben Seghir (67e). Edouard Chilufya (80e) a inscrit pour la Zambie.

«Nous avons glané trois points importants pour la qualification dans un match difficile. Il y a eu un relâchement physique et mental en fin de match peut-être en raison de la fatigue de la fin de saison. On va travailler dessus. Nous avons une opportunité dès mardi de corriger ce qu’il y a à rectifier», a expliqué Walid Regragui en conférence de presse d’après-match.

Le patron des Lions de l’Atlas regrette également ce but encaissé en fin de match qui l’a empêché de procédé à des changements dans le compartiment défensif. «J’ai envisagé une défense à trois, mais après le but de la Zambie, je ne voulais pas prendre de risque», a rajouté Regragui.

Commentant la colère de Hakim Ziyech et Youssef En-nesyri au moment de leur changement, le sélectionneur national a préféré positiver: «C’est bien que Ziyech et En-Nesyri se soient mis en colère. Un compétiteur n’aime pas être changé? Mais mon métier c’est de les protéger. Et sur le banc, il y a des joueurs polyvalents. Il n’y aura pas de souci, le plus important c’est l’équipe».

Sur le manque de cohésion entre les joueurs, Regragui a expliqué que les nouveaux ont besoin de temps pour s’acclimater au système de jeu: «Parfois les joueurs s’entendent bien, parfois ils se marchent sur les pieds. C’est à mon staff et moi de trouver la place de chacun dans l’effectif. On a un problème de riche. Comme le PSG de Neymar et Messi. Il va nous falloir un peu de temps pour que chacun trouve ses aises. Mais je suis certain que la symbiose arrivera».

Interrogé sur le match de Oussama El Azzouzi, remplaçant de Sofyan Amrabat, suspendu, coach Walid s’est dit satisfait du rendement du milieu de Bologne: «Il a fait un très grand match. C’est un joueur de talent et d’avenir».

Grâce à cette victoire, le Maroc consolide sa place de leader du groupe E avec six points, récoltés en deux rencontres.

Le match contre la sélection du Congo Brazzaville, comptant pour la 4è journée, se tiendra le 11 juin au grand stade d'Agadir (20h00), au lieu du stade des Martyrs à Kinshasa en République démocratique du Congo.

Par Oumeima Er-rafay et Mhand Oubarka

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • berloti
    Le 08 Jun. 2024 à 02h13
    pour reprendre la remarque stupide du coach qui dit «C’est bien que Ziyech et En-Nesyri se soient mis en colère." quand il les a fait sortir.
    On peut lui rétorquer depuis quand être ne pas être en colère quand on se fait sortir par son coach est négatif ?
    du blabla de mr regragui mais rien de mieux comme je le disais ce coach est un belmadi bis
    la FRMF va droit dans le mur avec ce coach... Ziyech est inutile et arrogant c est un vrai poison pour l ' équipe il a failli raté un penalty et souvent ses passes et tirs imprécis je ne comprends pas que ce coach soit aussi aveugle et ou borné pour selectionner ziyech et saiss
    bref ca donne plus tellement envie de supporter l equipe avec ce coach
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous