Filinfo

Foot

Pour gonfler les subventions de l'Etat, les fédérations sportives trichent

© Copyright : Mehdi-360
Kiosque360. Pour obtenir une subvention plus importante, quelques fédérations n'hésitent pas à fournir de fausses données au ministère de la Jeunesse et des sports. Certaines sont même allées jusqu’à falsifier leur nombre de pratiquants.
A
A

Afin d’obtenir des subventions plus importantes de la part du ministère de la Junesse et des Sports, quelques fédérations ont tout simplement falsifié le nombre de pratiquants qui devront être assurés, comme nous le révèle Assabah daté du 12 mai.

Le quotidien explique que ces fédérations revendiquent un nombre de pratiquants qu’elles n’ont pas, pour faire croire au ministère que la crise du Covid n’a pas eu un grand impact sur la pratique. 

Selon le département des Sports, la majorité des fédérations ne peut assurer que 40% des licenciés. Ce qui devrait pousser les responsables ministériels à réclamer les documents qui prouvent que les pratiquants sont bel et bien assurés et pour confirmer leur nombre exact. Ceci permettra aussi de savoir si les fédérations ont pu gagner de nouveaux pratiquants ou pas. 

Le quotidien regrette que le ministère de tutelle ne demande pas cet ensemble de documents, avant d’accorder les subventions aux fédérations. Celles-ci devraient être, théoriquement, calculées sur la base du nombre de pratiquants. Cette technique va aussi permettre au département des Sports d’éliminer les fédérations qui n’ont pas atteint les objectifs dressés dans le contrat-programme. 

Assabah explique que le ministère en question souffre d’un manque en ressources humaines et en moyens logistiques pour assurer un suivi minutieux de l’ensemble de ces dossiers. Le quotidien accuse aussi quelques anciens fonctionnaires du ministère de connivences avec des dirigeants de fédérations.  

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous