Filinfo

Foot

Vidéo. Coronavirus. Casablanca confinée, épilogue

Depuis que le Maroc a décrété l’état d’urgence sanitaire, le 19 mars 2020, notre série documentaire «Casablanca confinée» scrute l'ambiance et les changements au sein de la métropole dans un contexte pandémique. Voici notre 5e et dernier épisode.

Casablanca est le poumon économique et financier du Maroc. Cette métropole de plus de 3 millions d’habitants abrite la plus grande concentration de population, d’usines et d’unités de production du pays.

Dans notre série de documentaires Casablanca confinée, nous nous sommes rendus dans divers quartiers de la ville, afin de suivre l’évolution de la pandémie et de montrer comment la population s'adaptait à ces circonstances exceptionnelles.

Dans le 1er et 2e épisode, nous nous sommes intéressés à la mise en œuvre du confinement général et au contrôle de son application par les autorités. Puis, nous nous sommes déplacés dans des villages aux alentours de la métropole, pour interroger la population locale. Avait-elle bien reçu les instructions des autorités? A quelle vitesse avait-elle intégré les gestes barrières et les mesures de protection essentielles contre le nouveau coronavirus?

Le troisième épisode était dédié aux innovations citoyennes et associatives visant à assister le corps médical, surtout après l’atteinte du pic de la pandémie de Covid-19 dans le Royaume. Le Maroc a visiblement très bien géré la situation puisque le pire a été évité et que le taux d’occupation des lits de réanimation est resté très faible.

Dans le 4e épisode, nous avions fait le tour de Casablanca pour prendre la mesure des implications de l’état d’urgence sanitaire, à savoir la fermeture des souks à l’approche du mois du ramadan, la désertion des jardins publics, de la corniche et même des quartiers touristiques (Habous), alors que malgré la menace de contamination, certains commerces essentiels devaient rester ouverts.

Dans ce 5e et dernier épisode, nous nous sommes intéressés au protocole médical à base de chloroquine choisi par le Maroc, à partir des explications d’un d’expert. Puis, nous nous sommes concentrés sur l’impact du coronavirus sur l’économie marocaine et à l'adaptation dont celle-ci a dû faire preuve, du secteur primaire au secteur tertiaire. Enfin, nous avons choisi de conclure notre série avec des images des rues et des boulevards de Casablanca revenant doucement à la vie grâce à un déconfinement progressif qui ne dit pas encore son nom.

Par Saad Zouhri
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous