Filinfo

Marocains du monde

Après la bagarre, Younes Belhanda s’en sort bien

© Copyright : DR
Engagé dans une grande bagarre vendredi dernier lors du derby opposant Galatasaray à Fenerbahçe, Younes Belhanda s’en est bien sorti. Pas de sanction pour le Lion de l’Atlas.
A
A

La fédération turque de football a prononcé ses sanctions sévères suite à la bagarre qui a éclaté à la fin du derby entre Galatasaray à Fenerbahçe, vendredi dernier.

Lire aussi: Vidéo. Belhanda impliqué dans la bagarre de l'année

Younes Belhanda ne fait pas partie de la liste des sanctionnés, alors que c’est lui qui a déclenché cette bagarre après un échange tendu avec l’Espagnol Roberto Soldado. Ce dernier a écopé de 6 matches de suspension. Son coéquipier Jailson a pris, quant à lui, 8 rencontres.

Plusieurs joueurs de Galatasaray ont également été suspendus, comme Donk, Ndiaye, Rodrigues, sans oublier le coach Fatih Terim, qui sera absent pour les 7 prochaines rencontres.

Le Lion de l'Atlas Younès Belhanda s'en sort plutôt très bien dans cette histoire.

 

 

 

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Turquie
Marocains du monde Turquie

Galatasaray fixe le prix de Belhanda pour un départ en janvier

Marocains du monde Turquie
Marocains du monde Turquie

Nabil Dirar prolonge avec Fenerbahçe

Marocains du monde Turquie
Marocains du monde Turquie

Younès Belhanda écarté du onze de Galatasaray


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Dans mon pays, on ne m’a pas rendu justice

Ce que le derby Raja Vs Wydad dit de nous

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

55e triplé pour Cristiano Ronaldo

Premier vrai test pour Halilhodzic

La VAR déjà contestée

L’UAFA sanctionne le Raja

Un adieu zlatanesque à la MLS

Halilhodzic règle ses comptes

L'athlétisme a mal à sa DTN

Un WAC amoindri se prépare à Marrakech

Quand Asprilla a sauvé Chilavert

Les stades de proximité sans maintenance