Filinfo

Marocains du monde

Taarabt prolonge au Benfica Lisbonne

© Copyright : DR
Adel Taarabt restera bien au Benfica Lisbonne. Un accord a été trouvé entre les deux parties pour une prolongation comprise entre 2 et 3 ans. Son contrat s'achevait en 2020.
A
A

Adel Taarabt et le Benfica Lisbonne ont trouvé un accord pour une prolongation du contrat milieu de terrain. Son contrat actuel court jusqu’en 2020 et devrait être prolongé de 2 ou 3 années supplémentaires à en croire le média portugais A Bola.

Le salaire du joueur, qui est un des mieux payés du vestiaire des Aigles avec 2,3 millions d’euros par an, devrait être revu à la baisse. Taarabt a créé la surprise avoir commencé la saison avec l’équipe B, avant que Bruno Lage, ne lui donne sa chance avec l'équipe A. Il a participé à 6 matchs de championnat avec les Aigles et étoffé son palmarès avec un titre de champion. "Je suis très heureux d'être de retour. Je ferai de mon mieux pour ce club, qui est l'un des meilleurs d'Europe. Je n'ai jamais travaillé aussi dur pour avoir une chance. Je tiens à remercier tout le monde et en particulier l'entraîneur. C’est l’un des meilleurs moments de ma vie", a déclaré Taarabt lors de la célébration de l’obtention du titre national.

Lire aussi: vidéo. Taarabt, champion du Portugal

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde Mercato

Le Celta de Vigo veut garder Sofiane Boufal

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Image du jour: la mauvaise com' d'Abderrazak Hamdallah

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Combien vaut Yunis Abdelhamid?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Les quatre obstacles de Maroc-Côte d’Ivoire

La SNRT s’explique au Parlement sur la CAN

Benzarti négocie un nouveau salaire

Van de Beek ferait l'affaire du Real

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match