Gestion des déchets: Averda fait le bilan de son expérience marocaine | www.le360.ma

ع
averda
© Copyright : twicsy.com

Gestion des déchets: Averda fait le bilan de son expérience marocaine

Par Mouna Qacimi le 06/06/2016 à 03h27

Kiosque360. Après ses quatre années d’expérience au Maroc, la société de gestion déléguée fait le bilan. Pour le top management, la gestion des déchets est à appréhender au cas par cas.

aA

Averda dresse son bilan d’étapes après ses quatre années d’expérience au Maroc. La société de gestion déléguée libanaise annonce servir, à ce jour, pas moins de 4 millions de Marocains dans quatre villes du royaume, soit Rabat, Casablanca, Nador et Berkane. L’opérateur se targue d’avoir une masse salariale de 4.000 employés, rapporte le quotidien L’Économiste dans son édition de ce lundi 6 mai. Le groupe a d’ailleurs organisé, jeudi 2 juin dernier, une journée porte ouverte ayant pour objectif de faire le point sur ses activités dans le royaume.

 

«Casablanca est l’une des villes les plus difficiles sur lesquelles nous opérons aujourd’hui», affirme Rami El Sayyed, directeur des opérations à Averda, cité par le journal.  Il fait notamment allusion à la densité de la population dans cette ville, ainsi qu'aux rejets anarchiques des déchets. A ceci s' ajoute le nombre important de terrains vagues qui se transforment souvent et rapidement en dépotoirs. «Malgré ces contraintes, nous avons tout de même pu réaliser des avancées», déclare Rami El Sayyed.

 

Pour le groupe libanais, chaque ville affiche ses propres spécificités. Averda tente donc d’adapter son savoir-faire en fonction des besoins locaux. La société ambitionne d’élargir son champ d’action aussi bien au Maroc qu’en Afrique. «Nous avons une grande expérience dans la gestion des déchets et nous sommes prêts à en faire bénéficier nos partenaires au Maroc, mais aussi en Afrique», soutient Ella Minty, directrice de communication du groupe Averda.