Ministre espagnol de l'Intérieur: "les services marocains ont contribué à l'enquête sur les attentats de Barcelone" | www.le360.ma

ع
Le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido,

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido.

© Copyright : DR

Ministre espagnol de l'Intérieur: "les services marocains ont contribué à l'enquête sur les attentats de Barcelone"

Par Mohamed Chakir Alaoui le 29/08/2017 à 13h34 (mise à jour le 29/08/2017 à 14h08)

Lors d'un point de presse, à l'issue de son entretien mardi 29 août avec son homologue marocain Abdelouafi Laftit, le ministre espagnol de l'Intérieur, Juan Ignacio Zoido, a qualifié d'"exemplaire, fructueuse et permanente" la coopération sécuritaire entre les deux royaumes.

aA

C'est la première déclaration officielle de Madrid au sujet de l'apport marocain à l'enquête sur les attentats de Barcelone et Cambrils, perpétrés les 17 et 18 août derniers. "Le Maroc a contribué à l'enquête sur le double attentat qui a secoué Barcelone et Cambrils", a déclaré le ministre espagnol de l'Intérieur, à l'issue d'un entretien d'une heure et quart avec son homologue marocain Abdelouafi Laftit, au siège du ministère de l'Intérieur, à Rabat.

 

Attentats de Barcelone: "le Maroc avait alerté sur les binationaux"

 

Lors d'un point de presse, organisé à l'issue de cet entretien, le ministre espagnol de l'Intérieur a qualifié la coopération sécuritaire entre les services des deux royaumes d'"exemplaire, fructueuse et permanente". "Entre 2014 et 2017, 12 opérations ont été menées conjointement par les services espagnols et marocains menant au démantèlement de plusieurs cellules terroristes", a souligné le ministre espagnol.

 

Attentats de Barcelone: le ministre espagnol de l'Intérieur en visite à Rabat

 

De son côté, Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur, a confirmé la collaboration entre les services des deux royaumes à travers notamment le renseignement. "Plusieurs cellules terroristes ont été destructurées grâce à cette collaboration", a certifié le ministre Laftit.

 

Evoquant les auteurs du double attentat de Barcelone, le ministre Laftit a indiqué qu'ils appartenaient à la 3e génération des immigrés marocains précisant qu'ils étaient tous nés en Espagne.

 

Le ministre marocain a souligné la nécessité de mettre en place une nouvelle forme de collaboration destinée à améliorer les conditions de vie de cette jeune génération d'immigrés marocains nés en Espagne.

 

"Cette rencontre a été empreinte de clarté", a par ailleurs indiqué le ministre Laftit. "Elle entre dans le cadre des consultations et des intérêts communs", a-t-il encore affirmé.

 

Il est à souligner que cette rencontre s'est déroulée en présence du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Noureddine Boutayeb, et l'ambassadeur du royaume d'Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner.