Le cannabis, un traitement potentiel contre le Covid-19, selon des chercheurs canadiens et israéliens | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Le Cannabis médical contre la Covid-19

Le cannabis thérapeutique testé comme remède contre le Covid-19. 

© Copyright : DR

Le cannabis, un traitement potentiel contre le Covid-19, selon des chercheurs canadiens et israéliens

Par Zineb Ibnouzahir (@ZinebIbnouzahir) le 25/05/2020 à 18h21

Igor Kovalchuk, chercheur à l'université de Lethbridge au Canada, mène une étude sur le cannabis thérapeutique en tant que remède potentiel contre le Covid-19. Et les premiers résultats obtenus seraient concluants.

aA

D’après le docteur Igor Kovalchuk, chercheur canadien, les extraits de cannabis augmenteraient la résistance de l'organisme face au nouveau coronavirus. Cette affirmation, le scientifique et son équipe de l’université de Lethbridge, la soutiennent après avoir étudié 400 souches de cannabis. Suite à quoi, les chercheurs ont affiné leurs recherches pour se concentrer sur une douzaine de souches lesquelles montreraient des résultats prometteurs dans le cadre de traitements pour empêcher le coronavirus d'infecter un hôte.

 

Selon les chercheurs, les souches efficaces ont, dans certains cas, réussi à réduire les récepteurs de virus, ce qui réduit les chances pour un individu d'attraper un coronavirus. "Un certain nombre d'entre eux ont réduit le nombre de ces récepteurs de 73%t, les chances qu'ils pénètrent l'organisme sont beaucoup plus faibles", a déclaré le Dr Igor Kovalchuk au quotidien canadien Calgary Herald. "S'ils peuvent réduire le nombre de récepteurs, il y a beaucoup moins de chances d'être infecté."

 

Le Dr Igor Kovalchuk a par ailleurs déclaré que de plus amples recherches seraient nécessaires afin de pouvoir déterminer précisément si le CBD, le THC ou une combinaison de ces molécules était à l'origine de la réduction des récepteurs. "Mais ce sont généralement les propriétés anti-inflammatoires d'une teneur élevée en CBD qui se sont révélées les plus prometteuses", a-t-il ajouté.

 

Sondage. Faut-il rouvrir le débat sur la dépénalisation du cannabis au Maroc?

 

L'étude préliminaire, qui n'a pas été évaluée par des pairs et qui malgré des résultats prometteurs, n’a pas encore obtenu de financement pour démarrer des essais cliniques, vise à empêcher le coronavirus de trouver un hôte dans les poumons, les intestins et la bouche. Ainsi, si de nouvelles recherches s'avéraient fructueuses, le scientifique avance d’ores et déjà que des solutions telles que les bains de bouche médicinaux, les gargarismes ou encore les inhalateurs pourraient potentiellement être utilisées en tant que thérapie d’appoint pour aider à réduire le risque d'infection.

 

"Notre travail pourrait avoir une énorme influence - il n'y a pas beaucoup de médicaments qui ont le potentiel de réduire l'infection de 70 à 80% ", décrète le scientifique à la tête de cette étude canadienne qui, faut-il le préciser, n’est pas la seule à se pencher sur la question. En effet, un groupe de chercheurs israéliens a également commencé des essais cliniques visant à déterminer si le CBD peut être utilisé comme un moyen de réparer les cellules endommagées par le Covid-19 grâce à ses capacités anti-inflammatoires.

 

Comme le rapport ainsi le média Times of Israël, "l’hôpital Ichilov a commencé à administrer du cannabis thérapeutique aux patients atteints par le coronavirus en état modéré dans le cadre d’un traitement expérimental". Selon les médias locaux qui relaient l’annonce de l’hôpital Ichilov, "les docteurs cherchent à utiliser les propriétés antivirales du cannabis pour ralentir la propagation du virus".