Le360 Actualités Maroc

ع
Abdelilah Benkirane - PJD - Ex-chef du gouvernement - Ex-secrétaire général du PJD - leader islamiste

Abdelilah Benkirane, ici le 31 janvier 2014, à son arrivée à la cérémonie de remise des trophées des personnalités de l'année 2013 organisée à Rabat par la MAP (archives). 

© Copyright : Brahim Taougar / Le360

Élections 2021: Benkirane proposé comme candidat aux législatives à Salé, voici ce qu’il en dit

Par Mohamed Chakir Alaoui le 18/07/2021 à 18h17 (mise à jour le 18/07/2021 à 20h21)

La section régionale de Salé du Parti de la Justice et du développement (PJD) vient de désigner Abdelilah Benkirane, comme candidat aux élections législatives du 8 septembre prochain, a appris Le360 auprès des militants. Contacté par Le360, l'ancien leader du parti, ex-chef du gouvernement, a bien voulu donner son avis que voici.

aA

Appelé au téléphone ce dimanche 18 juillet 2021 par Le360, Abdelilah Benkirane a qualifié cette proposition de candidature de «normale», affirmant néanmoins qu'il «garde pour lui un commentaire ainsi que la suite à donner à ce sujet» et à ses activités partisanes.

 

En effet, la désignation de Benkirane comme candidat aux prochaines législatives ne sera définitivement approuvée que si le secrétariat général du parti l'entérine d'une manière officielle d'ici dix jours, affirment des sources au sein du PJD.

 

«Une réunion de la section du PJD de Salé, tenue samedi 17 juillet sous la présidence de Mohamed Hamdaoui, un des responsables de la section,  a désigné à la majorité écrasante la proposition de candidature de Benkirane tout en suggérant le nom de celui qui pourrait le remplacer en cas de refus»,  affirme ce dirigeant du PJD.

Élections 2021: les faucons et les jeunes du PJD font du lobbying... pour une candidature de Benkirane aux législatives

 

Celui-ci explique aussi que la proposition de candidature de Benkirane doit préalablement répondre à deux importantes conditions avant de devenir effective. «Il faut que le secrétariat général du parti accepte et entérine la suggestion. Il faut aussi que l'ancien chef du PJD accepte lui-même initiative», détaille-t-il. 

 

De l'avis de nombreuses personnes averties, cette réponse sybilline qu'a faite Abdelilah Benkirane signifie qu'il pourrait bien ne pas briguer un nouveau mandat de député à Salé, où il jouit pourtant d'une grande popularité.

 

La direction du PJD dispose encore d'un délai de dix jours, d'ici la fin du mois de juillet, pour se prononcer sur l'ensemble des candidatures pour les communales, des législatives et des régionales.