Le360 Actualités Maroc

ع
Cover-Vidéo: Appel pour appuyer l’Afrique dans son combat contre le terrorisme
© Copyright : Brahim Moussaaid / Le360

Marrakech: appel du Maroc et des États-Unis pour appuyer davantage l’Afrique dans son combat contre le terrorisme

Par Mohamed Chakir Alaoui le 11/05/2022 à 14h39 (mise à jour le 11/05/2022 à 19h04)

A l’ouverture ce mercredi 11 mai 2022 à Marrakech de la réunion de la Coalition mondiale contre Daech, Rabat et Washington ont appelé la communauté internationale à apporter à l’Afrique des aides substantielles techniques et financières, pour l’aider à combattre le terrorisme. Les Etats-Unis ont décidé d'une contribution de 119 millions de dollars.

aA

«Le terrorisme et le séparatisme sont les deux [faces] d’une même [pièce de] monnaie», a lancé Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, au cours d'une allocution, à l'ouverture de la réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech. Cet évènement d’envergure se déroule pour la première fois sur le continent africain, à Marrakech, ce mercredi 11 mai 2022. Dans son discours, le chef de la diplomatie marocaine a donné un aperçu, chiffres à l’appui, de l’ampleur de la menace terroriste qui pèse sur le continent.

 

Nasser Bourita a ainsi indiqué qu’en raison du terrorisme en Afrique, quelque 1,4 million de personnes ont été déplacées. Il a ajouté que 27 cellules terroristes opérant en Afrique sont inscrites sur la liste noire du Conseil de sécurité de l’ONU.

 

 

 

«En 2021, l'Afrique subsaharienne a enregistré 48% des décès dus au terrorisme dans le monde, soit 3.461 victimes, ce qui porte le nombre de morts à 30.000 au cours des 15 dernières années», a regretté Nasser Bourita, qui a aussi précisé que l’Afrique était devenue la  principale cible de Daech, subissant 41% de toutes les attaques de cette organisation terroriste dans le monde.

 

Par ailleurs, la région du Sahel compte à elle seule 35% des morts dus au terrorisme dans le monde en 2021, contre seulement 1% en 2007, a énuméré le ministre devant l'assemblée venue des quatre coins de la planète, déplorant que «le nombre de décès dus au terrorisme a augmenté de plus de 1.000 % entre 2007 et 2021 au Sahel».

Live Le360. Marrakech: ouverture de la neuvième rencontre de la Coalition internationale contre Daech 

 

Nasser Bourita a de même expliqué aux délégations présentes qu’au cours de la dernière décennie, l'impact économique du terrorisme a coûté au continent une perte totale de 171 milliards de dollars, un montant qui aurait pu servir à promouvoir des projets de développement économiques et sociaux.

 

Nasser Bourita a également insisté sur la nécessité de promouvoir l'appropriation par les Etats africains de politiques et de stratégies antiterroristes efficaces, et a aussi mis l'accent sur l’importance de soutenir les initiatives nationales et sous-régionales existantes, telles que la CEDEAO.

 

Le chef de la diplomatie marocaine a par ailleurs mis en valeur la stratégie mise en place par le Maroc pour combattre le terrorisme: «après les attentats de Casablanca [du 16 mai] 2003, le Maroc a réussi à démanteler 210 cellules terroristes», a-t-il expliqué. 

 

Les pratiques mises en place par les services de sécurité marocains, ainsi que l'approche exceptionnelle adoptée par le Royaume dans le domaine de la déradicalisation, permettent aussi d'offrir une expérience éprouvée dans notre engagement de longue date avec les pays africains frères, eux aussi confrontés à l'évolution de la menace terroriste, a indiqué le ministre. 

Diplomatie: Nasser Bourita s'entretient au téléphone avec le secrétaire d'État américain Antony Blinken 

 

La sous-secrétaire d’Etat américaine chargée des affaires politiques, Victoria Nulan, a annoncé que son pays avait décidé de consacrer en 2022 une aide de 119 millions de dollars aux pays d'Afrique, en particulier ceux du Sahel.

 

«La persistance de la menace de Daech existe dans différentes zones de la planète», a expliqué Victoria Nulan, qui a précisé que les Etats-Unis avaient déjà déboursé 600 millions de dollars en Irak, et 300 millions de dollars en Syrie, pour la reconstruction de ces deux pays après les ravages qui y avaient été faits par Daech, que les Etats-Unis désignent par l'acronyme ISIS.

 

Il est utile de rappeler que cette première réunion de la coalition mondiale contre Daech en Afrique se tient, en ce mercredi, à l'invitation conjointe de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, et d'Antony Blinken. Le chef de la diplomatie américaine n'a toutefois pas pu se rendre à Marrakech, ayant été testé positif au Covid-19 la semaine dernière.

 

L’accueil par le Maroc de cet événement international, auquel participent les représentants de plus de 80 pays et organisations internationales, reflète la confiance dont bénéficie l’approche singulière mise en œuvre par le Royaume sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI à propos de la lutte contre le terrorisme.

 

Ce conclave à Marrakech, sur une durée intense d'une journée, confirme aussi la ferme détermination du Maroc à coordonner étroitement sa lutte contre le terrorisme avec ses partenaires, afin d'éradiquer la menace émanant de Daech, un mouvement terroriste qui vise à attenter à la sécurité et à la stabilité régionales. Il s'agit donc in fine de lutter contre les sources du terrorisme et de l'extrémisme dans le continent.