Le360 Actualités Maroc

ع
Salima Faraji (PAM) - Samia Maghdaoui (MP) - Kamilia Boumahraz (Parti du travail) - Candidatures féminines - Oriental - Elections 2021 -

Salima Faraji (PAM), Samia Maghdaoui (MP) et Kamilia Boumahraz (Parti du travail), trois femmes candidates aux différents scrutins du 8 septembre 2021 dans l'Oriental. 

© Copyright : Mohammed Chellay / Le360 (photomontage)

Vidéo. Élections 2021: à Oujda, les candidates parlent de leurs ambitions électorales

Par Mohammed Chellay le 06/09/2021 à 09h15

De plus en plus de partis commencent à soutenir la participation des femmes à la vie politique. A Oujda, les candidates font du terrain et arpentent les rues à la rencontre des potentiels électeurs et défendent devant eux leur programme électoral.

aA

A Oujda, les candidates aux élections insistent sur l’importance de la participation des femmes aux différents scrutins et tiennent à rappeler que malgré l'importance que revêt l'inclusion des femmes dans la vie politique, celles-ci demeurent en grande minorité au sein des institutions nationales.

 

Approchée par Le360, l’avocate Salima Faraji, candidate du Parti authenticité et modernité (PAM) pour la présidence du conseil municipal d’Oujda, a souligné qu'encourager les femmes à occuper des postes de responsabilité n'est certainement pas étranger aux valeurs de son parti, rappelant avoir été nommée en tant que coordinatrice régionale du PAM pour l’Oriental.

 

Elle estime que "le recours au quota des femmes au niveau de la scène politique n'est qu'une mesure temporaire qui vise à encourager les femmes à participer à la vie politique".

Le PAM est disposé à coopérer avec tous les partis pour former un gouvernement fort et uni, selon Abdellatif Ouahbi 

 

Pour sa part, Samia Maghdaoui, qui est entrée dans la course électorale en tant que tête de liste des femmes du Mouvement populaire (MP), indique que sa décision de se présenter aux élections découle de sa volonté d'améliorer le niveau de vie des jeunes et des femmes.

 

Elle compte attirer des investissements dans sa région et créer de nouvelles opportunités d'emploi.

 

Quant à Kamilia Boumahraz, mandataire de la liste des femmes du Parti du travail, elle a déclaré qu’elle avait décidé de se présenter aux élections afin d'améliorer le niveau et la qualité de vie des citoyens, notamment dans les domaines liés à la santé, qui relèvent de la compétence des collectivités territoriales.

 

Elle a invité les Oujdis à ne pas boycotter les élections, en votant pour le parti qui selon eux le mérite.