Le360 Actualités Maroc

ع
violeur
© Copyright : DR

Casablanca: arrestation d’un dealer accusé d’avoir kidnappé, poignardé et violé une jeune fille

Par Hassan Benadad le 28/11/2021 à 23h01 (mise à jour le 28/11/2021 à 23h06)

Kiosque360. La police judiciaire de Sidi Bernoussi a mis fin à la cavale d’un dealer qui avait enlevé, violé et assené un coup de couteau à une jeune fille dans le quartier de Sidi Moumen à Casablanca. Cet article est une revue de presse du quotidien Assabah.

aA

Les éléments de la police judiciaire de Sidi Bernoussi à Casablanca ont interpellé, mardi dernier, un dealer accusé d’avoir kidnappé, poignardé et violé une jeune fille dans le quartier de Sidi Moumen.

 

Le quotidien Assabah rapporte dans son édition du lundi 29 novembre, que le prévenu a été déféré, jeudi dernier, devant le parquet général qui l’a poursuivi pour enlèvement, viol, coups et blessures graves. Les faits remontent à quelques semaines quand le trafiquant de drogue, surnommé"Lamsaimer", était en train de s’adonner à ses activités illégales, avait aperçu une jeune fille qui passait devant lui. Il l’a suivie pour la contraindre, sous la menace d’une arme blanche, à l’accompagner dans un endroit isolé.

 

La victime lui a résisté et a tenté de s’enfuir mais en vain. En effet, lorsque le mis en cause a essayé de la violer, elle s’est défendue et a commencé à crier pour attirer l’attention des passants. Et pour la faire taire, le violeur à lui donné un coup de couteau dans le visage et a menacé de l’égorger.

 

Le quotidien Assabah rapporte qu’après avoir violé la jeune fille, l'accusé a pris la fuite vers une destination inconnue. Surmontant son traumatisme, la victime est allée directement porter plainte devant la police judiciaire de Sidi Bernoussi. Les enquêteurs ont alors ratissé, en long et en large, le quartier de Sidi Moumen pour retrouver le violeur.

Croyant que le temps va jouer en sa faveur et que les enquêteurs ne vont plus le traquer, le violeur est  revenu sur le lieu de son crime où il a repris paisiblement ses activités de trafic de drogue.

 

Alertés, les éléments de la police judiciaire lui ont tendu un piège et ont réussi à l’interpeller bien qu’il leur ait opposé une farouche résistance. Placé en garde à vue, il a avoué avoir kidnappé, violé et poignardé la victime en alléguant qu’il n’était pas dans un état normal car il avait consommé de la drogue. Il a toutefois nié avoir eu l’intention d’égorger la victime quand il lui a mis le couteau sur son cou en affirmant qu’il a voulu juste la faire taire.