Le360 Actualités Maroc

ع
cover: وجديون يعبرون عن أسفهم لفاجعة الكحول الفاسدة ويطالبون بإدماج الشباب

Des Oujdis témoignent après le drame qui a coûté la vie à 20 personnes qui ont consommé de l'alcool frelaté.

© Copyright : محمد شلاي/LE360

Vidéo. Vive émotion à Oujda après le décès de vingt personnes à cause de bouteilles d'alcool frelaté

Par Mohammed Chellay le 18/07/2021 à 09h25

Plusieurs Oujdis ont exprimé leur tristesse face à la tragédie qui a coûté la vie à vingt personnes à la suite d'une intoxication après avoir consommé de l’alcool frelaté acheté chez un "guerrab".

aA

La plupart des victimes habitaient le quartier Le prince et auraient consommé une boisson contenant une forte dose d’alcool.

 

L’un des habitants de la ville d’Oujda a déclaré pour Le360 que "le manque d'encadrement de la société civile se trouve parmi les causes de cet évènement tragique" qui a bouleversé la capitale de l’Oriental, tout en précisant que "le sport pourrait être au service de la prévention de l'abus de la consommation d'alcool et de drogues".

Après le drame d’Oujda, les autorités de Tanger déclarent la guerre à l’alcool frelaté

 

Un autre habitant a tenu également à exprimer sa profonde tristesse face à ce drame. Il a appelé les autorités, les élus et la société civile à adopter des politiques visant à empêcher les citoyens, et plus particulièrement les jeunes, à sombrer dans la toxicomanie.

 

A ce titre, Abderrahim Belmokadem, acteur associatif, a appelé les autorités à prêter plus d’attention aux toxicomanes et à œuvrer pour créer un environnement sain pour eux afin de les convaincre de ne pas  mettre leur vie en danger.

À Oujda, 20 morts à cause de bouteilles d'alcool frelaté: le film des évènements

 

Pour rappel, vingt personnes, dont une femme, ont trouvé la mort à Oujda, des suites d'une intoxication après avoir ingurgité des produits alcoolisés périmés, achetés chez un "guerrab".

 

Les services de police d'Oujda avaient ouvert, samedi 10 juillet 2021, une enquête à la suite de la mort de six consommateurs de boissons alcooliques et l’intoxication de deux autres après avoir consommé de l’alcool à brûler qu’ils auraient acquis auprès du suspect (le guerrab) dans un quartier à Oujda. Deux individus ont été interpellés. Ils ont fait l'objet d'une enquête après avoir été placés en garde à vue.