Filinfo

Autres

Le profil type du futur patron de l’antidopage marocain

© Copyright : DR
Kiosque360. La loi vient de mettre en place le profil type de la personne qui prendra les rênes de l’Agence marocaine de l’antidopage.
A
A

La création de l’Agence marocaine de l’antidopage semble être dans sa dernière ligne droite. Dans l’édition du 10 juin du quotidien Al Ahdath Al Maghribia, on apprend que le ministre de la Jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, a imposé des critères pour le prochain directeur de l’agence. Il doit être bien évidemment marocain. Ensuite, il doit être soit diplômé en médecine ou en pharmacie, sinon détenteur d’un diplôme des études supérieures ou autre équivalent pouvant donner accès à l'échelle 11 de la fonction publique.

Le directeur de l’agence doit aussi avoir une expérience d’au moins 15 ans dans la fonction publique ou bien 8 ans dans un poste de direction dans une entreprise publique ou privée, dont 4 en tant que chef de service au Maroc ou à l’étranger. La loi impose aussi au directeur une maîtrise parfaite de l’anglais, de l’arabe et du français. Le candidat doit aussi maîtriser le volet juridique concernant l’antidopage. Enfin, le directeur doit être capable de gérer tous les aspects d’une entreprise.

Le quotidien rappelle aussi que le texte publié le 8 juin dernier a délimité les prérogatives du directeur et de l’agence elle-même. Il doit donc mettre en place la feuille de route du conseil d’administration et organiser les chantiers de l’agence et son budget annuel. Pour rappel, le parlement a adopté cette loi en 2019. Ce texte vise à protéger les sportifs de haut niveau et aussi pour coller aux standards internationaux.

Par Ismail El Fassi
A
A

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous