Filinfo

Foot

Le procès de "l’achat" du Mondial 2006 s’ouvre en Suisse

© Copyright : DR
Kiosque360. C'est en Suisse que s’ouvrira cette semaine un procès autour de l’attribution du mondial 2006 à l'Allemagne. Les personnes appelées à la barre sont accusées d’avoir acheté des voix.
A
A

A partir de ce lundi, un procès pour l’attribution frauduleuse du Mondial 2006 à l'Allemagne sera ouvert à Bellinzone, en Suisse, dans une procédure liée aux soupçons d’achat de voix par le pays organisateur, l'Allemagne. Ainsi, on apprend des médias européens que trois anciens responsables du foot allemand et l’ex-secrétaire général de la Fifa, le Suisse Urs Linsi, seront jugés cette semaine.

Le site d’informations français ouest-France.fr nous apprend par ailleurs que les prévenus allemands ont fait savoir qu’ils ne seraient pas présents à l’audience, pour différentes raisons, dont la crainte d’un déplacement en période de contagion au coronavirus.

Il s’agit, globalement, de Linsi (70 ans), les anciens présidents de la Fédération allemande de football (DFB) Wolfgang Niersbach (69 ans) et Theo Zwanziger (74 ans), ainsi que l’ex-secrétaire général de la DFB Horst R. Schmidt (78 ans). Ces derniers sont poursuivis pour "escroquerie". Le parquet fédéral suisse les accuse, comme l’explique ouest-France.fr, d’avoir caché à la DFB la véritable destination d’un transfert de 6,7 millions d’euros, versés en 2005 par le comité d’organisation à l’ancien patron d’Adidas, Robert Louis-Dreyfus, par l’intermédiaire de la Fifa.

La légende du football allemand, Franz Beckenbauer, est lui aussi au centre de l’affaire, lui qui a été président du comité d’organisation du Mondial allemand. Mais il n’est pas cité dans ce procès car, selon la presse, son cas a été disjoint en raison de son mauvais état de santé. 

La corruption autour du Mondial 2006 est un grand sujet depuis qu’en 2015, l’hebdomadaire d’investigation Der Spiegel a affirmé que l’Allemagne avait utilisé un fonds secret de 10 millions de francs suisses (6,7 millions d’euros de l’époque) pour acheter des voix et obtenir l’organisation de cette compétition au détriment de l’Afrique du Sud et du Maroc.

“Par ailleurs, une procédure en cours en Allemagne doit également déboucher sur un procès dans les prochains mois, concernant le volet fiscal de cette affaire”, conclut ouest-france.fr. 

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • Belbachir
    Le 09 Mar. 2020 à 00h04
    Notre Pays a droit à de dédommagements symboliques,tellement on a été frustré et déçu .Nous n'étions pas à notre première tentative. L'Afrique du sud pourrait s'associer à nous!
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous