Filinfo

Foot

CAN 2021: la défaite de l’Algérie n’a rien d’un accident de parcours

Le but de la victoire de la Guinée équatoriale contre l'Algérie, le 16 janvier 2022. © Copyright : DR
​Kiosque360. L’essoufflement de l’équipe d’Algérie était perceptible depuis quelques mois déjà et cela se confirme lors de cette CAN 2021. Pour le site So Foot dont est tirée cette de presse, les Fennecs semblent fatigués.
A
A

C'est une équipe d'Algérie assez moyenne que nous avons vu durant les deux premiers matchs de la CAN. En chiffres cela donne: 32 tirs, 11 cadrés, aucun but marqué et un encaissé. Le niveau assez bas s'est concrétisé ce dimanche face à la Guinée équatoriale, comme l’explique So Foot dans un article publié ce 17 janvier.

D'ailleurs, dans ce face à face un nom a particulièrement brillé et il ne portait, évidement, pas une tunique blanche. Il s’agit de Iván Salvador Edú. “L’attaquant de Fuenlabrada aura littéralement rendu chèvre la bande à Djamel Belmadi. Dangereux aux avant-postes, teigneux en défense, Edú a fait la différence. Et il aura été le seul à la faire”, écrit le journaliste de So Foot

Les Algériens, qui devaient montrer un meilleur visage que celui face à la Sierra Leone, ont cumulé les déchets et le manque de réalisme devant les buts de l’équipe adverse. Si le journaliste de So Foot pointe du doigt la qualité déplorable de la pelouse, il explique que les Algériens ont d’abord failli mentalement. 

Baghdad Bounedjah qui avant le lancement de la rencontre était le héros des Algériens, il a rapidement basculé en devenant l’artisan de ce nouvel échec pour l’ensemble du pays. “Des problèmes de confiance notables depuis plusieurs mois, accentués par une Coupe arabe traversée à vide. Un schéma que ne connaît que trop bien son ami Youcef Belaïli”, ajoute So Foot

La défaite face à la petite équipe de la Guinée équatoriale est aussi synonyme de la fin de série d’invincibilité de 35 matchs revendiquée par les Algériens. Mais So Foot précise qu’il ne s’agit en aucun cas d’une méforme ponctuelle, mais d’un essoufflement qui se confirme. Déjà lors des qualifications pour la Coupe du Monde, les Algériens n’avaient pas pu battre le Burkina en deux matchs. Et la victoire en Coupe arabe peut passer désormais pour un heureux accident. 

“Désormais, l’Algérie ne s’accroche plus qu’à une marche. Celle qui la rallie à la Côte d’Ivoire pour la dernière journée et face à laquelle une victoire, obligatoire, lui permettrait de rattraper le train des huitièmes de finale”, concluent nos confrères de So Foot.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • adil
    Le 18 Jan. 2022 à 17h48
    y a une solution pour les "finics" drôle de symbole représente un tout petit chien du désert, oui, y a une solution qui viendrait de teboune le tiroir caisse ambulant, lui qui a glissé dans les poches de abou ma'azane 100 millions et 3 fois plus pour le président tunisien, alors qu'il se rapproche très vite de l'équipe qui risque d'aplatir les fennecs et leur glisse 500 millions pour qu'elle le pied et font semblant de tomber en tapant dans le cuire, il fera des heureux
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous