Filinfo

Foot

Hugo Broos à deux doigts de signer pour le Raja

© Copyright : DR
Kiosque360. L'entraîneur belge, Hugo Broos, devra être le prochain coach du Raja de Casablanca après la démission de Jamal Sellami. Quelques détails entravent néanmoins la finalisation d’un accord entre Broos et les dirigeants des Aigles verts.
A
A

Les négociations entre l'entraîneur belge Hugo Broos et la direction du Raja ont repris après avoir été interrompues en milieu de semaine dernière à cause d’une mésentente entre les deux parties. Et pour cause, Broos et les dirigeants des Aigles verts s’étaient mis d’accord sur tous les détails, dont le salaire que percevra l’ex-sélectionneur du Cameroun, avant qu’un agent ne fasse capoter les négociation en baissant le salaire de Broos, rapporte le quotidien Al Massae du weekend des 10 et 11 avril.

L’agent a en effet fait miroiter à la direction du Raja que Broos pouvait accepter un salaire en baisse, qui avoisinerait les 250.000 dirhams. Ce qui a poussé le technicien belge à suspendre les négociations. Les dirigeants du Raja ont finalement fait marche-arrière et ont convaincu l'entraîneur belge de reprendre les négociations, qui seraient actuellement au stade des dernières retouches, notamment en rapport avec le staff qui accompagnera le détenteur de la CAN 2017 avec les Lions indomptables.

Selon les informations de nos confrères arabophones, Broos devra signer avec le Raja un contrat qui court jusqu’à la fin de la saison, renouvelable en cas d’atteinte des objectifs tracés entre les deux parties. Rappelons que Hugo Broos est un fin connaisseur du football africain. L'entraîneur belge avait réussi l’exploit de remporter la Coupe d’Afrique des nations 2017 avec une sélection camerounaise alors loin d’être favorite.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous