Filinfo

Foot

Mhamed Fakhir met la pression sur le Raja

Mhamed Fakhir, ex-entraîneur du Raja. © Copyright : DR
Kiosque360. Entre Mhamed Fakhir et le Raja de Casablanca la tension remonte d'un cran. Le technicien reproche à son ancien club de tarder à lui verser 5 millions de dirhams et menace d'initier de nouvelles actions.
A
A

Décidément, Mhamed Fakhir ne lâche pas le Raja de Casablanca. L'ancien entraîneur et joueur du club vient de déposer une nouvelle plainte devant le Tribunal arbitral du sport. Cette fois, il reproche à son ancien club de ne pas exécuter, assez rapidement, le jugement que le TAS a prononcé en sa faveur il y a déjà plus d’une année. Mhamed Fakhir n’a donc toujours pas reçu les 5 millions de dirhams que le Raja doit lui verser, comme le précise le quotidien Al Massae daté du 11 août. 

Le technicien marocain s’en prend aussi à la Fédération royale marocaine de football. Pour lui, cette dernière n’a rien fait pour exécuter le jugement. Selon Al Massae, le Raja risque ainsi un retrait de points, voire une relégation en deuxième division. Mhamed Fakhir a même demandé à la CAF de suspendre la participation du club marocain dans les compétitions continentales.

La FRMF a voulu venir en aide au Raja en proposant à son ancien entraîneur d’échelonner le paiement, sauf qu’il a refusé. L'instance dirigeante du football national a voulu prendre une partie de la somme qui revenait au Raja de Casablanca des droits TV. Pour Fakhir, cette méthode allait prendre encore plusieurs années, vu que les litiges du Raja sont assez nombreux. 

Pour rappel, le litige entre Mhamed Fakhir et le Raja remonte à la saison 2016-2017 quand il a été viré de son poste avant la fin de son contrat. Le même problème se pose entre lui et le Hassania d’Agadir qu’il n’a entraîné que quelques semaines.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Difaâ El Hassani d'El Jadida
Foot Difaâ El Hassani d'El Jadida

Le DHJ réclame 1 million de dollars au FC Wil

Foot Tribunal arbitral du sport
Foot Affaire EST-WAC

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous