Filinfo

Foot

Vidéo. Un responsable de l’EST: "le match pourrait être rejoué"

Ahmad Ahmad (président de la CAF) lors du match EST-WAC le 29 mai 2019 © Copyright : DR
Alors que le TAS a tenu son audience il y a 4 jours au sujet du scandale de Radès, un haut responsable de l'Espérance de Tunis admet que le match pourrait être rejoué.
A
A

Riadh Touiti, président de la commission juridique de l'Espérance sportive de Tunis, a admis lors d’un passage télévisé sur la chaîne locale Attessia TV, que le TAS pourrait estimer que le Wydad ne s’est pas retiré lors du scandale de Radès.

"Si le Tribunal arbitral du sport juge qu’il n’y a pas eu forfait des Rouges, une des hypothèses est que le match soit rejoué", a affirmé le membre de l’EST. Il s’appuie ici sur les demandes du Wydad et les arguments présentés.

Il affirme que le TAS pourrait aussi annuler la punition du Wydad (l’amende et donc la défaite sur abandon) et confirme qu’il est "impossible que la punition s’alourdisse".

Dans la nuit du 31 mai au 1er juin, Walid El Karti a inscrit, à l’heure de jeu, un but valable contre l’Espérance de Tunis en finale retour de la Ligue des Champions 2018-2019. L’arbitre Bakary Gassama l’a annulé et les Rouges ont demandé l’intervention de la VAR, qui n’arriva jamais.

Après près d’une heure de flottement, rythmée par une descente du président de la CAF Ahmad Ahmad sur l’aire de jeu, le coup de sifflet final a retenti et l’EST a été sacrée.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Scandale de Radès
Foot Affaire EST-WAC

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous