Filinfo

Marocains du monde

Taarabt, indésirable et trop cher?

© Copyright : DR
Adel Taarabt pose un vrai problème aux dirigeants de Benfica qui n’arrivent pas à le transférer. En plus d’être indésirable auprès du coach du club portugais, le Lion de l’Atlas coûte trop cher. Son revenu mensuel avoisine les 200 000 euros.
A
A

Après l’échec de son transfert à Nantes cet été, Adel Taarabt est revenu au Benfica Lisbonne après la fin de son prêt au Genoa. Pas de chance pour les dirigeants portugais qui voulaient se séparer de l’international marocain à tout prix.

En effet, Taarabt n’a jamais su s’imposer chez les Aigles. Son arrivée en 2015 est considérée comme une erreur par les responsables de Benfica qui souhaiteraient plus que jamais se débarrasser de l’attaquant de 29 ans. Ce dernier n'entre pas dans les plans de Rui Vitoria, mais pas seulement.

Si les Portugais ne veulent plus de Taarabt, c’est aussi parce que le joueur coûte trop cher et pèse lourdement sur la masse salariale. Selon le quotidien “Record”, le club débourse 193 000 euros par mois pour payer les émoluments du Lion de l’Atlas. Un montant qui comprend son salaire et les frais de son logement dans un hôtel à Lisbonne.

Taarabt pourrait quitter le Benfica au prochain mercato, soit un an et demi avant la fin de son contrat qui court jusqu’en 2020. Encore faut-il trouver preneur à pareil tarif...
 

 

 

 

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Ligue des champions
Marocains du monde Ligue des champions

Qui est le meilleur marocain d'Europe?

Marocains du monde Lions de l'Atlas
Marocains du monde Lions de l'Atlas

Où est passé le soldat Taarabt?

Marocains du monde CAN 2019
Marocains du monde CAN 2019

Vidéo. Qui est Oussama Idrissi la surprise de Renard?


1 commentaires /

  • Moumed
    Le 15 Sep. 2018 à 02h46
    '200 000 euros par mois et ne pas jouer ????
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains

Les Ultras anti-Fakhir s'expliquent

Le Qatar associerait l’Iran au Mondial 2022

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir