Filinfo

Athlétisme

Dopage: l’incompétence des dirigeants de la FRMA prive un athlète marocain des JO

L’athlète marocain Zouhair Talbi © Copyright : DR
Vingt athlètes, dont un Marocain, ont été interdits de participer aux Jeux olympiques de Tokyo pour avoir échoué à satisfaire aux standards des contrôles antidopage hors compétition, a annoncé jeudi l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU). 
A
A

L’athlète marocain Zouhair Talbi a été interdit de prendre part aux Jeux olympiques 2020 par l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU). Le spécialiste des épreuves de fond et de demi-fond paye les frais de la gestion hasardeuse de la fédération d’athlétisme.

Cette dernière, classée par l'AIU dans la "catégorie A", dite "à haut risque", devait soumettre ses athlètes à trois tests dans les dix mois précédant un grand championnat. Malheureusement pour Zouhair Talbi, qui n’a décroché sa qualification pour Tokyo que deux mois avant le début de la compétition, la FRMF ne lui a passé qu’un seul test antidopage.

En plus du Marocain, 19 autres athlètes ont été exclus. Le Nigeria reste le pays le plus impacté, puisque 10 de ses 23 qualifiés ont été recalés. 

Les autres pays touchés sont le Kenya (2), le Belarus (3), l'Ethiopie (1) et l'Ukraine (3).

Si les pays à risque ont réalisé des "améliorations significatives" dans la lutte antidopage, "il reste encore beaucoup de chemin à parcourir", a déclaré David Howman, le patron de l'AIU cité dans le communiqué de l'instance. 

Communiqué de l'AIU
© Copyright : DR

 

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous