Filinfo

Foot

Pourquoi l’Algérie risque de manquer la CAN?

© Copyright : DR
Qualifiée sur le terrain, la sélection algérienne risque l’élimination administrative et pourrait manquer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, prévue l’été prochain en Égypte. Détails.
A
A

Les Fennecs ont assuré leur qualification à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations pour la 18e fois de leur histoire. Les coéquipiers de Riyad Mahrez ont terminé en tête du groupe D (11points) devant le Bénin, la Gambie et le Togo.

Cependant, la sélection algérienne risque de manquer cette première CAN à 24 équipes. À en croire les médias locaux, l’Algérie risque une suspension de la part de Fédération internationale de Football (FIFA) en raison de l’ingérence de l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Ould Ali El-Hadi dans le processus de l’élection de l’actuel président de la FAF, Kheïreddine Zetchi.

Selon un document secret issu des archives de la FAF, Ould Ali El-Hadi aurait demandé le changement de la date de l’assemblée générale élective prévue initialement le 17 avril 2017, au 20 mars 2017.

Une information confirmée par Mohamed Zerouati, président de la JS Saoura (JSS). “J’étais membre de la commission des candidatures, et je vous confirme que nous avons subi des pressions énormes pour préparer le terrain à l’élection de Zetchi. L’ancien ministre de la Jeunesse et des sports El-Hadi Ould Ali a usé de son poids dans cette affaire”, a-t-il révélé à la chaîne El Bilad.

À lire aussi: Vidéo. Le foot algérien géré par Saïd Bouteflika?

Une implication totalement interdite par la FIFA comme le stipule son règlement concernant l’ingérence politique dans le football: “chaque association membre doit diriger ses affaires en toute indépendance sans l’influence indue d’aucun tiers. Les organes des associations membres ne peuvent être désignés que par voie d’élection ou de nomination interne. Les statuts des associations membres doivent prévoir une procédure démocratique leur assurant une indépendance totale lorsqu’elles procèdent aux élections et nominations”.

Si l’instance dirigeante du football mondial confirme l’ingérence du ministre dans les affaires de la FAF, l’Algérie risque l’interdiction pendant toute la durée de la suspension, de représentation dans les compétitions régionales, continentales ou internationales, y compris les compétitions interclubs ainsi que lors des matchs amicaux des clubs et sélections.

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

L'Afrique du Sud dévoile sa liste pour la CAN

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Le Maroc favori de la CAN selon Seedorf

Foot joueurs africains
Foot joueurs africains

La Botola privée de ses internationaux


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Au nom du maire

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le DHJ saigné à blanc par la CAF

Le WAC au Mondial 2021 des clubs

Le promu Zemamra déjà en crise

Le derby stambouliote tourne à la bagarre

Le Raja face à ses vieux démons

Soufiane Rahimi au coeur d’un gros scandale

Özil invité chez Erdogan 

Le Wydad protège ses joueurs avant la finale

Un match truqué? La FRMF enquête

Le Raja jouera, jouera pas?