Filinfo

Foot

Vidéo. Lions de l’Atlas: les nouvelles confidences de Noussair Mazraoui

Noussair Mazraoui, latéral droit des Lions de l'Atlas, se remémore d'un souvenir impérissable vécu avec son Ajax Amsterdam de toujours, face au Bayern Munich...sa future destination.

Noussair Mazraoui quittera l’Ajax Amsterdam, son club formateur, pour le Bayern Munich, qu’il devrait rejoindre pour les quatre prochaines années. Le latéral droit affirme à Voetbal International que son plus beau souvenir avec le club néerlandais...est un but contre son nouvel employeur.

C’était en phase de groupes de la Ligue des Champions en 2018. «Tout le monde était un peu nerveux, parce que c’est le grand Bayern. Ce match a été un moment important pour l'Ajax. Nous avons fait un grand match là-bas, qui s'est terminé par un match nul 1-1 et la façon dont nous avons pu jouer notre propre jeu était impressionnante», se remémore le Marocain.

Lire aussi: Lions de l’Atlas: Vahid Halilhodzic rencontre Noussair Mazraoui à Amsterdam

«En première mi-temps, je suis allé de l'avant et j'ai marqué. Le fait que j'ai marqué en tant que jeune inconnu a fourni une certaine libération pour le reste. J'ai ressenti ça. Ce but est le meilleur moment de ma carrière à l'Ajax», ajoute Mazraoui.

Il fait ensuite ses adieux à son club de cœur: «j'ai tout vécu ici, des hauts et des bas. Je suis entré dans l'équipe première en tant que joueur inconnu, je me suis fait un nom et je suis parti en tant que joueur apprécié. C'est dommage que je ne puisse pas quitter le club avec une indemnité de transfert , mais la valeur est là dans le football que j'ai montré ici. J'ai toujours ressenti le déclic avec les supporters, l'appréciation, je leur en suis reconnaissant».

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous