Filinfo

Botola

Vidéo. Benzarti analyse le mercato du Wydad

Son goût pour les joueurs locaux, l’implication du président Said Naciri, la difficulté d’attirer un grand joueur...Faouzi Benzarti, le coach du Wydad, a évoqué le mercato des Rouges, hier en conférence de presse.

Voici un résumé de la déclaration de Faouzi Benzarti au sujet du mercato du Wydad:

"Je ne suis pas fan des mercatos très animés. Il vaut mieux recruter un joueur ou deux après analyse des besoins de l’équipe. Comme je le dis souvent, chaque joueur excellent est utile.

S’il faut recruter un joueur étranger, il faut qu’il soit titulaire, exceptionnel et qu’il fasse la différence. C’est ma philosophie partout où je passe.

Le nom du joueur m’importe peu, je préfère le voir lors d’une séance ou deux et prendre une décision. Puis je dis au président "celui-là est bon. Celui-là non" et c’est tout. C’est lui qui gère et pas moi.

Tous les clubs du monde, du Barça à Manchester United, ont besoin de sang neuf, c’est important de recruter de nouveaux joueurs.

C’est dur de trouver un bon joueur, ça ne court pas les rues!".

 

 

 

Par Ilyas El Battahi et Saad Aouidy
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Mercato
Botola Mercato

L'AS FAR s'accroche à Berrahma

Botola Mercato
Botola Mercato

On sait combien Jabrane va coûter au Wydad

Botola Mercato
Botola Mercato

Yahya Jabrane wydadi pour trois ans et demi


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech