Filinfo

Foot

Modric rattrapé par le fisc

© Copyright : DR
Le fisc espagnol réclamerait environ 1,2 million d'euros à Luka Modric pour des impôts impayés datant de 2012. Après Ronaldo, Mourinho et Marcelo, voilà un autre madrilène rattrapé par la patrouille.
A
A

Le fisc espagnol réclame 1,2 million d’euros à Luka Modric selon El Mundo. Le Trésor public estime que le milieu de terrain croate doit payer des impôts pour toute l’année 2012, alors que le joueur du Real Madrid n’a vécu en Espagne que durant 4 mois cette année-là. Il avait alors signé à la Casa Blanca au mois d’août.

Ce n’est pas la première fois que Modric a des problèmes de ce genre. Le vice-champion du monde a déjà été épinglé pour ne pas avoir déclaré ses revenus sur ses droits d'image en 2013 et 2014. Il avait alors été contraint de payer plus de 2 millions d'euros au fisc espagnol.

Pas de quoi ternir son statut de favori pour le prochain Ballon d'Or. Avant lui, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, eux aussi en délicatesse avec le fisc, ont obtenu le précieux sésame.

Lire aussi: Marcelo condamné à plusieurs mois de prison

 

 

 

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Real Madrid
Foot Real Madrid

100 millions rapprochent Hazard du Real

Foot Economie
Foot Economie

1,5 milliard, le contrat du siècle pour le Real

Foot Takefusa Kubo
Foot Takefusa Kubo

Vidéo. Le Real et le Barça s'arrachent le "Messi Japonais"


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Azarou dans le rouge avec Lasarti

Redouane Jiyed, un habitué du derby

Primes aux athlètes contre obligation de résultats

Pourquoi le PSG n'y arrive plus

L'argent du sport fait polémique

Donor ouvrira pour le Wydad

Le derby casablancais attire du beau monde

Deux Africains en lice pour le Ballon d’or

La politisation du derby inquiète

Les litiges, ce n’est plus l’affaire de la FRMF