Filinfo

Foot

À quoi sert le trophée The Best?

© Copyright : DR
C'est un tohu-bohu indescriptible! Les prix The Best semblent avoir été remis à l'aveugle. Mais comment ça marche tout ça?
A
A

La soirée de remise des prix "The Best" de la FIFA a été riche en surprises. Les observateurs sont complétement déboussolés et rien ne semble à l’endroit.

Une usine à gaz
C'est aussi brouillon que plein d’incohérences. La remise des prix a vu Mohamed Salah, qui est classé 3e meilleur joueur, ne pas figurer dans le 11 type. Alors que Lionel Messi (5e) et Eden Hazard (7e) y sont bien. David De Gea, lui, a été élu portier de ce onze alors qu’il n’est même pas sur le podium des meilleurs gardiens.

Cette équipe compte aussi dans ses rangs, Dani Alves. Le latéral droit a beau être un joueur très talentueux, il a vécu une saison moyenne au PSG et il n’a pas pris part à la Coupe du Monde avec le Brésil, car blessé.

Salah, pour y revenir, a remporté le prix Puskas du meilleur but alors que Cristiano Ronaldo ou Gareth Bale auraient dû être choisis. Ils ont tous deux marqué des ciseaux retournés de manière assez ébouriffante lors de matches décisif de la Ligue des Champions (quarts de finale et finale).

Mais pourquoi y a-t-il autant de dissonances? Eh bien, c’est surtout à cause du panel de votants. Des milliers de joueurs professionnels élisent les membres du onze type.  Le joueur de l’année est choisi par les capitaines et coachs des sélections, ainsi que par les journalistes du monde entier.  Les fans ont aussi leur mot à dire et choisissent seuls le Prix Puskas. Vous suivez toujours?

Pourquoi Modric?
Modric a du mérite, oui, mais ce n’est pas le meilleur. Les Griezmann et Mbappé ont remporté la Coupe du Monde russe et Varane peut même se targuer d’avoir aussi glané la Ligue des Champions.

Justement, cette Ligue des Champions, Modric n’en est pas le meilleur joueur. C’est Cristiano Ronaldo qui est au top, avec son record de buts et son statut. Ce qui joue en faveur du Croate, c’est son rôle de métronome du Real Madrid, et le fait qu’il a hissé sa sélection jusqu’en finale de la Coupe du Monde. Une compétition qu'il n'a pas gagné. À l'inverse des Français qui ne figurent même pas sur le podium.

Messi, simply The Best

Pour la première fois depuis très longtemps, Lionel Messi, un des meilleurs joueurs de tous les temps, est quasiment devenu un lambda qui ne figure plus en tête des suffrages dans les remises de prix. Hier à Londres l'Argentin a brillé par son absence. En tout cas le manque de reconnaissance à l'égard de la Pulga en a choqué plus d'un.

Sport, un quotidien sportif catalan a tout de même titré "Le meilleur, c'est Messi. Et point" en grandes lettres au lendemain du sacre de Modric (le meilleur en anglais).

Samuel Eto’o, légende du football passée par le Barça a affirmé que "Lionel Messi est à jamais le meilleur joueur du monde". 

La FIFA et les organisateurs du trophée "The Best" tentent depuis quelques temps de concurrencer puis détrôner le mythique ballon d'Or, mais force est de constater qu'il leur reste encore du chemin. À force de tout mélanger, c'est la cacophonie et c'est l'effet inverse qui se produit. Vivement le 3 décembre.

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Argentine
Foot Argentine

Messi obligé d'écourter son entraînement

Foot Argentine
Foot Argentine

Vidéo. Messi de nouveau parmi les siens

Foot Major League Soccer
Foot Major League Soccer

Beckham veut réunir Ronaldo et Messi


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous

Pas de Mondial ibéro-marocain, dit l’UEFA

Le PSG rend la vie difficile à Rabiot

Baptême de feu olympique pour les U23

Où vont les milliards du football marocain?

Place aux quarts des coupes africaines

Zidane rouvre le dossier Sadio Mané

124 clubs de basket soutiennent Aourach

La supercoupe, dernier espoir pour le Raja