Filinfo

Combats

MMA: Gane, battu à l'étouffée par Jon Jones, voit s'envoler son rêve de champion UFC

Ciryl Gane (à gauche) contre Jon Jones. © Copyright : DR
En deux minutes seulement, le rêve de Ciryl Gane de devenir le premier champion français UFC de l'histoire s'est évanoui entre les bras de Jon Jones, vainqueur par soumission au premier round de leur combat d'arts martiaux mixtes, samedi à Las Vegas.
A
A

La désillusion est aussi immense que l'étranglement fut imparable et aussi, certainement, un peu offert sur un plateau à l'expérimenté Américain. Ce dernier n'en demandait pas tant pour son retour, réussi après trois ans d'absence.

"Je suis énervé après moi-même. On m'a accordé cette chance de combattre, j'avais peu de temps pour me préparer, mais avec mon équipe on a beaucoup travaillé pour ce moment. Et je n'ai pas eu les bons réflexes durant le combat. Tout est décevant. Je suis vraiment en colère", a soufflé Gane, dépité derrière son éternel sourire.

C'est à peine au bout de 124 secondes passées dans l'octogone qu'il a en effet plié.

Il avait frappé le premier, quelque peu maladroitement d'un coup de pied arrivé dans la zone des parties génitales de son adversaire, qui en a grimacé de douleur. Le Vendéen, qui avait brandi un drapeau tricolore sur son trajet vers l'octogone quelques instants plus tôt, en a récolté des "USA! USA!" de la part du public survolté de la T-Mobile Arena.

"Merde..." 
Le tout, sous les yeux de la star du MMA Conor McGregor et de l'acteur Jake Gyllenhall, qui a "combattu" dans l'octogone plus tôt dans la journée, pour les besoins de "Road House", remake d'un film d'action des années 1980 avec Patrick Swayze. La veille, il avait déjà animé la pesée, en montant lui-même sur la balance, torse nu et très affuté.

Puis Gane s'est fait piéger en étant amené au sol par Jones, dont une des grandes forces se caractérise par ses talents de lutteur. Et l'Américain n'a pas manqué d'en terminer, obligeant "Bon gamin" à demander à l'arbitre de stopper le combat.

"Il a essayé de me soumettre, mais j'étais à l'aise car il n'avait pas pu appliquer une bonne guillotine. Mais j'avais peur d'une décision de l'arbitre et mon entraîneur m'avait dit de ne pas rester dans cette position, qui est mauvaise. Alors j'ai essayé de bouger, mais il s'est réadapté à ce moment-là, il m'a rattrapé et il m'a fini. Merde...", a expliqué Gane.

"J’avais la conviction que si j’amenais Gane au sol, ce serait assez facile pour moi. On ne sait jamais avec le pied-poing. Vous pouvez prendre un coup...", a pour sa part commenté Jones.

Gane, 32 ans, concède sa deuxième défaite en 13 combats. Et si pour sa première tentative de monter au sommet du MMA, treize mois plus tôt, il avait été mise en échec de pas grand-chose par le Camerounais Francis Ngannou, qui a depuis décidé de délaisser l'octogone pour la boxe, cette fois il n'y a pas eu photo.

"Cette défaite fait mal" 
"C'est une vraie défaite, ma première vraie défaite. Celle contre Francis n'était pas incontestable. Celle-ci fait vraiment mal. Mais elle est déjà derrière moi, je dois aller de l'avant et je vais retourner direct à la salle", a-t-il affirmé.

Son bourreau, qui a pris une vingtaine de kilos pour grimper dans la catégorie reine sans perdre un gramme de sa technique, revient lui dans la lumière à 35 ans, après avoir plutôt affiché son côté sombre ces dernières années, avec un casier mêlant drogue, conduite en état d'ébriété, violences domestiques et dopage.

"Ça fait un moment que je travaille pour cet accomplissement. Il y a eu beaucoup de détracteurs qui pensaient que je ne reviendrais jamais... J’ai été fidèle à mon ambition", a déclaré Jones.

Sa victoire, qui n'aura pas été la plus difficile de sa carrière, est la 28e en 29 combats. Quant à sa seule défaite, elle résulta d'une disqualification en 2009, face à Mark Hamill, qu'il dominait largement.

Tant et si bien, que contrairement à ce qu'indique son palmarès, Jones s'estime encore "invaincu dans la cage". Et sa démonstration de force ne peut que conforter les nombreux observateurs qui le considèrent comme le plus grand combattant de tous les temps.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous