Filinfo

Foot

Vidéo. Première réaction de Said Naciri après le scandale de Radès

Très remonté après la décision de la CAF d’offrir le titre à l’Espérance de Tunis sur tapis vert, le président du Wydad de Casablanca, Said Naciri, compte saisir la FIFA et le TAS.

Le Wydad de Casablanca a été victime d’un scandale ce vendredi 31 mai au stade olympique de Radès. Les Rouges ont perdu la finale de Ligue des Champions sur tapis vert.

La Confédération africaine de football a proclamé l'Espérance de Tunis vainqueur après l’interruption du match pour des problèmes d’arbitrage.

Les joueurs du Wydad ont refusé de reprendre le match après le refus de l’arbitre de consulter la VAR suite au but égalisateur de Walid Karti à la 59e minute, qui a été annulé pour un supposé hors-jeu. 

La CAF estime que les Rouges se sont retirés et ainsi l’EST remporte cette finale. Une information démentie catégoriquement par le président du club Marocain Said Naciri. “Nous n’avons jamais renoncé à poursuivre le match. Nous étions en droit de demander la VAR. Une VAR qui s’est avérée défectueuse depuis le début du match”, nous a affirmé le patron des Rouge et Blanc.

Si les Tunisiens confirment que les deux capitaines étaient au courant de ce détail, Naciri crie au scandale: “si nous savions pour la VAR, pourquoi nous l’aurions exigé? C’est une honte pour le football africain”.

Le président wydadi ne compte pas se laisser faire et promet de “saisir la FIFA et le TAS pour défendre les intérêts de son club et du Maroc”. 

Par Notre envoyé spécial à Tunis Saad Aouidy
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Affaire EST-WAC
Foot On refait le match

1 commentaires /

  • rochd
    Le 01 Jun. 2019 à 06h28
    ou est ce qu'il était le président Lakjaa?
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous