Filinfo

Foot

Voici pourquoi l’arbitre a utilisé la VAR plusieurs fois lors de RSB-WAC

© Copyright : DR
Kiosque360. Malgré ou à cause de la sensibilité de la rencontre, l’affiche qui a opposé jeudi la Renaissance sportive de Berkane au Wydad de Casablanca a été exempte de faute d’arbitrage. Et ce, grâce à un trio arbitral qui a su gérer la pression de ce match très scruté.
A
A

Rendons à César ce qui appartient à César. C’est en substance ce qu’a voulu véhiculer l’éditorialiste des pages sportives du quotidien Assabah dans son numéro du weekend des 8 et 9 août, en relatant le dernier match en retard du Wydad.

Il a ainsi salué, mais aussi justifié, la prestation du trio arbitral de la rencontre au sommet qui a opposé, jeudi soir, la Renaissance sportive de Berkane et le Wydad de Casablanca, et qui s’est soldée par la victoires des Berkanis (2-1) sur la pelouse du stade municipal de la capitale de la clémentine.

Rappelons-le, le match entre le WAC, dont le président n’est autre que le patron de la Ligue nationale de football professionnel (LNFP), et la RSB, dont le président honorifique est le boss de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), était scrutée de près par les autres présidents de club et ne pouvait souffrir de la moindre erreur. C’est pourquoi, et vu la sensibilité de ce match, les trois arbitres de la rencontre ont dirigé avec brio ce duel.

Un trio composé de Samir El Guezzaz (arbitre central) et les arbitres de touche (Hicham Mami et Hicham Aït Abbou), tandis que Hassan Bouslim est l’arbitre responsable de la VAR. Un quatuor loué par l’éditorialiste d’Assabah, puisque El Guezzaz a fait appel à la VAR pour toutes les actions litigieuses de la rencontre, dont un pénalty de la RSB finalement annulé ou encore lors du but de l’attaquant du Wydad, Kazadi Kasengu.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous