Filinfo

Foot

Un casse-tête chinois pour le football marocain

© Copyright : DR
Entre programmation infernale et imbroglio juridico-financier (contrats sponsors, droits télé, joueurs en prêt ou en fin de contrat), il faudrait un miracle pour que la saison aille à son terme. Mais l’espoir existe, même s’il est mince.
A
A

En France, la LFP a décidé d’arrêter définitivement le championnat. La saison n’est pas annulée puisque le classement établi avant le début du confinement, à 10 journées du terme, a été considéré comme définitif. La France a donc déclaré son champion et ses relégués.

C’est le premier des cinq grands d’Europe à le faire. L’Italie pourrait l’imiter, mais rien n’est moins sûr. Les trois autres «grands» (Allemagne, Angleterre, Espagne) devraient reprendre et finir la saison, sauf surprise.

A un niveau supérieur, celui de l’UEFA, aucune décision n’a été prise mais, en principe, les compétitions européennes, C1 et C3, pour le moment bloquées au stade des huitièmes, devraient bien aller à leur terme, l’été prochain. Ce qui ne sera pas simple puisque des clubs français, dont la saison est terminée, sont encore concernés…

Le Covid-19 a foutu un bordel sans précédent dans le football européen. Toutes les fédérations n’ont pas pu accorder leurs violons parce qu’elles obéissent, d’abord, aux décisions politiques de leurs pays. Et chaque pays est un cas à part.

Les questions qui se posent aujourd’hui concernent le sportif: qui va pouvoir reprendre et dans quel état? Avec quelle préparation? Les questions concernent aussi le public (huis clos total ou partiel?), les voyages (bus? avions?), etc.

Mais le vrai casse-tête concerne, évidemment, les finances. L’argent. D’énormes sommes sont en jeu. Qu’adviendra-t-il des juteux contrats, signés localement ou sur le plan européen, avec les sponsors maillots, les chaines de télévision? Comment combler le trou laissé par la fermeture des guichets au public?

Sans parler du fait que si les compétitions reprennent en été, quand est-ce que la reprise pour la saison prochaine pourra avoir lieu? Qu’en est-il de la date du prochain mercato estival? Et des joueurs en prêt ou en fin de contrat?

Toutes ces questions épineuses concernent, dans des proportions évidemment moindres, le football marocain. La Botola nationale est l’un des championnats majeurs en Afrique. Ses meilleurs clubs sont, en outre, engagées dans des compétitions africaines et arabes. Qu’adviendra-t-il donc de tout cela? Y a-t-il une solution en l’air pour éviter la faillite des clubs et des fédérations?

On nous annonce que les décideurs du football marocain sont appelés à trancher dans les jours à venir. Il est grand temps. Après l’onde de choc, voilà le temps de la réflexion. Le football n’est pas seulement un sport mais une activité économique, qui génère et draine beaucoup d’argent, et emploie des centaines, voire des milliers de personnes. Le sort du football, et celui de toutes ces personnes, est à l’ordre du jour.

Bien entendu, la fédération ne sera pas la seule à décider de la suite à donner. Comme dans d’autres pays, elle suivra les directives des responsables politiques. Mais, à un moment ou à un autre, elle aura sa propre marge de manœuvre. Et il lui faudra prendre des décisions.

La Botola reprendra-t-elle, comme on le laisse entendre depuis quelques jours? Si oui, il faudra savoir quand et comment? Ce ne sera pas simple quand on sait qu’il reste 9 journées à disputer. Et que la plupart des équipes comptent plusieurs matchs en retard. A lui seul, le Raja a encore 15 matchs de championnat à disputer, l’équivalent d’une demi-saison. Une montagne!

Sans oublier que ce même Raja est engagé dans la C1 africaine et arabe. En tout, le club le plus populaire du pays a encore, au bas mot, 20 matchs officiels à disputer. Si ce n’est plus! Comment et quand pourra-t-il le faire? Cela est-il seulement envisageable, réaliste, et pour tout dire «humain»?

Bon courage à ceux qui vont devoir solutionner tout cela!

Par Footix marocain
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous