Filinfo

Marocains du monde

Foot: qui pour sauver le soldat Walid Azaro?

© Copyright : DR
A 24 ans, l’international marocain se dirige vers un avenir incertain. Considéré «persona non grata» par son club, Al Ahly, et jugé «trop cher» pour les clubs désireux de l’enrôler, Walid Azaro se trouve aujourd’hui dans l’impasse. Explications.
A
A

Le club Al Ittifaq d’Arabie saoudite a tranché sur l’avenir de Walid Aazaro. Ses dirigeants ont jugé «trop élevé» le montant de 3 millions de dollars exigé par Al Ahly d’Egypte pour le leur céder définitivement.

Ainsi, à l’achèvement de son prêt (6 mois), le footballeur marocain est appelé à rejoindre son club cairote. Or, les dirigeants de ce dernier ne veulent plus de lui, affirment qu’il ne fait pas partie de leurs plans pour les saisons à venir. Et l’entraîneur suisse, René Weiler, le crie sur tous les toits: «Azaro ne jouera plus sous sa direction».

Lire aussi: Al Ahly demande 3 millions de dollars pour Walid Azaro

Le Zamalek est entré en ligne. L’entraîneur Patrice Carteron ambitionne de l’associer à ses compatriotes Achraf Bencharki et Mohamed Ounnajem. Mais Al Ahly n’entend pas céder le joueur à son éternel rival et le lui a fait savoir. Et quand on connaît l’animosité entre les responsables et supporters des deux clubs, un tel refus ne relève pas de parole en l’air.

On a évoqué, par ailleurs, la piste de clubs marocains, dont le Wydad de Casablanca. Mais le montant du transfert exigé par Al Ahly découragerait tout club, aussi ambitieux soit-il, surtout en cette période de crise sanitaire, où le championnat est à l’arrêt et les recettes au point mort.

Lire aussi: Al Ahly ne veut pas voir Azaro sous le maillot du Zamalek

De retour, donc, à Al Ahly, Walid Azaro risque de se retrouver en chômage. La seule chose qui plaide en sa faveur et qui pourrait pousser les dirigeants à le brader est son salaire, que le club est obligé de lui verser et dont il ne peut le priver, selon les règlements de la FIFA.

Face à une telle situation, celle d’un joueur sans activité, mais rémunéré, Al Ahly se verrait dans l’obligation de le vendre. Reste à savoir s’il reverra à la baisse le montant qu’il exige pour son départ.

Par Khalid Mesfioui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde Walid Azaro
Marocains du monde Walid Azaro

Walid Azaro dans le viseur du Zamalek

Marocains du monde Mercato
Marocains du monde Mercato

Al Ahly ne veut plus de Walid Azaro


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous