Filinfo

Botola

La FRMF rappelle à l'ordre les mauvais payeurs

© Copyright : Adil Gadrouz
Kiosque360. La FRMF impose aux clubs d’être plus rigoureux pour la rémunération de leurs joueurs. Désormais les cumuls en matière de retard de salaires ne sont plus tolérés.
A
A

Les règles de rupture de contrat entre les joueurs et leurs clubs ont changé. Dorénavant les joueurs de la Botola qui n’auront pas reçu leur rémunération deux mois consécutifs, peuvent mettre fin à leur contrat d’une façon unilatérale. En tout cas c’est ce que vient d’annoncer la Fédération royale marocaine de football aux différents clubs du championnat national. Auparavant les équipes pouvaient se permettre de ne pas payer leurs joueurs jusqu’à trois mois. Ce qui, souvent, mettait les joueurs dans des situations financières difficiles, rapporte le quotidien arabophone Al Massae du 11 juillet.

Cette nouvelle règle de la FRMF est entrée en application depuis juin dernier. Il s’agit en effet d’une règle FIFA, adoptée lors du congrès tenu en mars dernier en Colombie. Ladite règle stipule que les clubs qui ne respecteraient pas ces délais se verraient infliger de lourdes sanctions. Ces peines pourraient aller jusqu’à l’interdiction de recrutement pour une durée de 3 ans. Sur le plan procédural, en cas de retard de paiement du salaire de plus de deux mois, le joueur concerné doit saisir par écrit le club. Ce denier a un délai de 15 jours pour régulariser la situation. Passé ce délai, le joueur est considéré libre de tout contrat le liant au club.

Cette nouvelle législation est d’autant plus importante pour les clubs marocains, que ce phénomène de retard des paiements y est très répandu. D’ailleurs, pour contourner ces règles, quelques clubs avaient l’habitude de virer les salaires une fois chaque trois mois. Ainsi, ces clubs remettaient à zéro le compteur et échappaient aux sanctions. Pour rappel, la Botola a déjà connu des antécédents de rupture de contrat pour cause de retard de paiement. En effet l’ex-joueur du Raja de Casablanca Noureddine Baskar a pu se libérer de son contrat et rejoindre Amiens sporting club en France.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola Salaires
Botola Salaires

Le top 5 des entraîneurs les mieux payés au Maroc

Botola Wydad
Botola Wydad

Affaire Sissoko-Naciri: le verdict est tombé

Botola FRMF
Botola FRMF

La Fédé sanctionne à tout-va


1 commentaires /

  • Lahsenobe
    Le 11 Jul. 2018 à 15h54
    Et on va croire à tout ça?
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains

Les Ultras anti-Fakhir s'expliquent

Le Qatar associerait l’Iran au Mondial 2022

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir