Filinfo

Foot

Angleterre: quand le titre s'est joué dans le dernier acte

Le trophée de la Premier League. © Copyright : DR
Le titre de champion d'Angleterre se jouera dimanche entre Manchester City et Liverpool lors de la dernière journée de la saison, un scénario déjà survenu plusieurs fois au cours des dernières années. Quelques exemples parmi les plus marquants.
A
A

Liverpool-Arsenal en 1989, au bout du suspense 

Premier du championnat à l'ouverture de la dernière journée, avec trois points d'avance et une différence de buts favorable, Liverpool accueille le 26 mai 1989 à Anfield son dauphin, Arsenal.

Et l'impensable se produit: un mois après le drame d'Hillsborough, qui avait vu 97 personnes perdre la vie dans une bousculade à Sheffield avant la demi-finale de Coupe Liverpool-Nottingham Forest, les Reds vont voir s'envoler le titre au bout des arrêts de jeu.

Mené 1-0 depuis un but d'Alan Smith à la 53e minute, Liverpool est toujours potentiellement champion à la 90e minute... jusqu'à ce que le milieu Michael Thomas, après un contre favorable, n'entre dans la surface et ne trompe une deuxième fois Bruce Grobbelaar dans les arrêts de jeu. 2-0 pour les Londoniens: à égalité de points et avec la même différence de buts, Arsenal est sacré champion grâce à une meilleure attaque (73 buts marqués, contre 65 pour Liverpool).

Blackburn a failli tout gâcher en 1995 

En tête avec deux points d'avance sur Manchester United, Blackburn se rend pour la dernière journée à Liverpool, quand son dauphin joue de son côté à West Ham.

A Anfield, coup de froid pour les Rovers: malgré l'ouverture du score d'Alan Shearer, qui finira meilleur buteur de la saison, un but de Jamie Redknapp encaissé en toute fin de match offre aux Reds la victoire... et à Manchester United une occasion en or de s'emparer du titre de champion.

A égalité 1-1 au stade de Boleyn Ground, les Red Devils poussent pour inscrire le petit but qui fera toute la différence. En vain: le gardien tchèque de West Ham Ludek Miklosko repousse toutes leurs tentatives, offrant le sacre à Blackburn.

Manchester City en 2012: merci Agüero! 

A l'orée de la dernière journée, les joueurs de l'Italien Roberto Mancini devancent Manchester United à la différence de buts et savent donc qu'une victoire à domicile contre les Queens Park Rangers, quel que soit le résultat des Red Devils, leur suffit pour être sacrés.

Mais au moment où les arrêts de jeu de la seconde période débutent, contre toute attente, Man City est mené 2-1, et le titre semble promis au voisin mancunien, vainqueur 1-0 à Sunderland dans le même temps.

Mais les coéquipiers de Vincent Kompany vont réussir l'exploit de tout renverser en deux minutes. 92e: le Bosnien Edin Dzeko égalise de la tête sur corner. 94e minute: Balotelli décale dans la surface l'Argentin Sergio Agüero, qui inscrit le but du sacre, provoquant des scènes de délire à l'Etihad Stadium. City remporte à l'arraché son 3e titre de champion, après 1937 et 1968.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous