Filinfo

Combats

Badr Hari, merci, Infiniment

© Copyright : DR
Tu as perdu un combat; mais tu as gagné la bataille, celle des cœurs.
A
A

Depuis la retraite de l’athlète Hicham El Guerrouj, le Maroc, force est de le reconnaître, n’avait plus jamais connu de grands champions. Badr Hari, lui, a réconcilié les Marocains avec les grands exploits d’antan, bien que pratiquant un sport peu connu ici.

Il faut avoir échangé des mots avec lui pour le connaître à sa juste valeur. L’impression qui se dégage à première vue est que c’est un garçon timide. Surtout quand il a devant lui un interlocuteur lui inspirant confiance. Car il est, comme qui dirait, toujours aux aguets.

Il sait distiller les mots, disséquer les voix. Il sait juste d’un simple regard ce que l’on veut de lui, ce qu’on va lui demander: un selfie, un salut ou de l’argent (oui, ça lui est arrivé pas mal de fois).

La vie est un ring. Et lui, qui en a bavé sa vie durant, le sait fort bien. C’est pour cela qu’il sait, qu’il a appris à esquiver les coups, à toujours être sur ses gardes. Au moindre appel «Hé badr», il se retourne souriant; mais il a déjà dévisagé son vis-à-vis.

Badr Hari a commis beaucoup d’erreurs qu’on pourrait mettre sur le compte de la jeunesse et de l’immaturité. Mais, au fond, il est bon, trop bon même. Sinon, dites-moi quel sportif au Maroc (El Guerrouj compris) a jamais pris la peine de fêter l’Aïd El Kébir avec des pensionnaires d’un centre pénitencier et, qui plus est, leur a offert des cadeaux de sa propre proche? Quel sportif marocain a jamais pensé à de nombreuse familles en difficultés en leur offrant des moutons (jusqu’à 40) pour l’Aïd ?

Nos sportifs, les Aouita, El Guerrouj, Zaki, Naybet, Bassir, etc., gagneraient à s’inspirer de son exemple. Eux qui sont apparemment aisés et qui, en plus des «grimates», veulent en avoir davantage mais sans jamais rien donner.

Il faut rappeler, en ce sens, l’estime que voue Zineb El Adaoui, wali inspecteur général de l’Administration territoriale, pour Badr Hari. Lorsqu’elle était wali de la région de Gharb-Cherrada-Beni Hssen et gouverneur de Kénitra, Mme El Adaoui, connue pour son intégrité et son intransigeance, avait fait appel à Badr Hari pour participer à des œuvres caritives. Et il répondait présent. Avec bonhomie et sans hésitation aucune.

Badr Hari est un grand champion. Ce n’est pas un saint (c’est un euphémisme que de le dire). C'est une idole pour de nombreux jeunes. Comme le commun des mortels, il a gaffé. Mais il reste un homme au cœur gros comme ça. Il est foncièrement bon. Et, contrairement à beaucoup de ses semblables, il ne verse pas dans le vedettariat et le star-système.

Hier soir, samedi 21 décembre, Badr Hari a disputé le dernier combat de sa carrière sportive, devant le Néerlandais Rico Verhoeven, son éternel rival (mais aussi son cadet, et qui le respecte beaucoup). Il a perdu, notre Badr Hari national. Une défaite comme ça arrive; mais elle n’entame en rien le parcours fulgurant et remarquable de ce grand champion. Et n’entame surtout en rien l’amour, le respect et l’estime que nous avons pour lui.

Badr a passé le relais à Rico, qui respecte son aîné et l’apprécie fort, en dépit d'une rivalité (sportive s’entend), et qui a repris le flambeau. Il en est digne. D’autant que c’est un grand qui le lui a remis.

Badr Hari ne s’est jamais prononcé sur l’après-retraite. Mais une chose est sûre: ce grand champion marocain restera à jamais dans nos cœurs. Et l’amour qu’on lui doit ne saura prendre de répit. Ni être défait.

Merci Badr Hari. Tu resteras toujours le meilleur.

Par Abdelkader El-Aine
A
A

Tags /


à lire aussi /


2 commentaires /

  • mohammed
    Le 27 Jan. 2020 à 00h45
    Badr hari n'a pas perdu ce combat, ni celle d'avant contre Rico, Badr a perdu sur abandon pour blessure, Badr a mis 2 fois au tapis Rico, c'est sur blessure que il a du abandonnée,
    il reviendra encore plus fort qu'avant, est il gagnera ,
  • Oujda
    Le 16 Jan. 2020 à 07h29
    Merci Badr! Un grand champion qu'on ne verra pas un de sitôt...
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous