Filinfo

Foot

Coupe de la CAF: Horoya Conakry s’insurge contre le choix de Rabat

Lamine Ndiaye, entraîneur du Horoya AC. © Copyright : DR
Kiosque360. Quelques jours après que la Confédération africaine de football (CAF) a choisi Rabat pour accueillir la finale de la Coupe de la CAF, l’entraîneur du Horoya Conakry, présent en demi-finale de la compétition, ne cache pas son mécontentement.
A
A

Le choix de Rabat pour accueillir la finale de la Coupe de la CAF ne fait pas que des heureux. Si cette décision prise il y a quelques jours par la Confédération africaine de football (CAF) a été bien accueillie côté marocain, pays qui est représenté par deux clubs qualifiés aux demi-finales de la compétition (Renaissance de Berkane et Hassania d’Agadir), la décision n’a pas du tout été du goût du Horoya Conakry, autre qualifié au dernier carré de la compétition, rapporte le quotidien Al Massae du weekend des 4 et 5 juillet.

Pour l’entraîneur du club guinéen, qui rencontre le club égyptien des Pyramids en demi-finale (l’autre demi-finale oppose la RSB au HUSA), la décision est qualifiée d’«injuste». «Je ne sais pas sur quelle base ce choix a été fait par la CAF. N’y a-t-il pas d’autres pays capables d’organiser cette compétition continentale. Car cette décision est dépourvue de justice et de neutralité», s’est insurgé l’entraîneur sénégalais du Horoya, Lamine Ndiaye.

«La CAF aurait pu choisir d’organiser le reste de la compétition en Tunisie. Il n’y aurait alors pas eu de polémique puisqu’il s’agit d’un pays neutre car aucun club tunisien n’est présent dans la compétition», a argué l’entraîneur du Horoya, qui, il y a quelques années, avait fait le bonheur du TP Mazembe en le propulsant en finale de la Coupe du monde des clubs. «Tout le monde sait que deux clubs marocains sont présents dans le dernier carré de la compétition et donc un de ces deux clubs sera qualifié en finale», a ajouté Lamine Ndiaye, dépité.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous