Filinfo

Botola

La VAR au Maroc, pour aujourd'hui ou pour demain?

© Copyright : DR
Alors que son installation se fait petit à petit dans les grands championnats de la planète, la VAR (Vidéo assistance aux arbitres) ne sera pas introduite au Maroc de sitôt. Explications.
A
A

Le débat autour de la VAR (assistance vidéo à l'arbitrage) est clos. Les arbitres de football seront assistés par la technologie, et la FIFA a déjà fait passer le message de façon explicite en utilisant la VAR lors de la dernière Coupe du Monde en Russie. 

Après avoir fait le point sur ses avantages et inconvéniants, les Marocains se demandaient quand est-ce que la dite technologie serait utilisée au Maroc. Nos indiscrétions nous ont mené à savoir que la VAR ne sera pas installée de sitôt dans le Royaume.

La VAR c'est bien, mais pour combien?

Pour avoir des installations semblables à celles aperçues en Coupe du Monde, il faut compter plus de 600 millions de dirhams. Afin de disposer d'une régie centrale, avec plus de 30 caméras pour chaque stade. Car à la différence du Mondial, en championnat, les matchs se déroulent souvent à la même heure le même jour. Or, il faut une régie pour chaque stade et chaque arbitre. Tout cela nous mène à croire que la VAR est hors de prix pour le moment, mais il y a toujours des solutions alternatives à en croire notre source.

Déjà, pour mettre en place l'arbitrage vidéo, il faut avoir au moins 10 caméras à disposition. Les arbitres n'auront pas autant d'angles qu'en utilisant une trentaine de caméras, mais ça reste un début encourageant.

Une autre question se pose: peut-on installer la VAR dans des petits stades comme celui de Khouribga, ou El Jadida. La réponse est oui. L'arbitrage vidéo n'a aucun rapport avec les dimensions du stade, tant que les caméras nécessaires pour la retransmission d'images sont bien mises en place. 

Comment ça marche?

La VAR n'a aucun rapport avec les dimensions du stade tant qu'il peut supporter le nombre de caméra minimum (10). Car l'élément le plus important de cette technologie, c'est bien l'arbitre présent en régie.

Avec ses assisants, ils annoncent à l'arbitre central qu'il y a une action douteuse qui nécessite révision. Lorsque ce dernier donne son accord, les arbitres devant leurs écrans revoient l'action sous plusieurs angles avant de demander à l'homme au sifflet sur la pelouse de se diriger vers l'écran aux abords de la ligne de touche pour décider. "Peu importe le temps que l'opération prendra, le plus important est de prendre la bonne décision" nous confie notre source.

Une fois que le pays se décidera à adopter cette technologie, les formations pour les arbitres s'accélèreront tout naturellement. La FIFA organise des formations régulières pour les arbitres et les responsables des commissions d'arbitrage de différents championnats. En Afrique, la plus haute instance du football a convié le Maroc et l'Égypte à assister à la dernière réunion au sujet de la VAR. C'est dire que le Maroc s'intéresse réellement à l'assistance vidéo, et qu'on pourrait la voir débarquer lors des deux prochaines saisons de Botola. Surtout que le royaume a déjà accueilli deux matchs où la VAR a été utilisée avec succès: la Supercoupe d'Afrique qui a opposé le Wydad au TP Mazembe, et la Supercoupe d'Espagne qui s'est tenue à Tanger en début de saison entre le FC Barcelone et le FC Séville. 

 

 

 

 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Botola 17e journée
Botola 17e journée

Vidéo. OCS-FUS, le match qu’il ne fallait pas rater

Botola HUSA
Botola HUSA

Vidéo. Crise financière, mercato…tout savoir sur le HUSA

Botola Fath Union Sport
Botola Fath Union Sport

Vidéo. Le FUS prépare son come-back au top


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Alléchant FUS-WAC et explosif MAT-IRT

Nawal et Hajij en course pour le CIO

Le Mondial 2030 s’éloigne du Maroc

Buffon et Neymar se liguent pour le PSG

Un maroco-mauritanien très convoité

Naciri s'en remet à la CAF

4 millions de fans du Real au Maroc

Monaco vire son vice-président

WAC et Raja joueront à la même heure

Talbi Alami recale la société du Raja