Filinfo

Botola

Litiges: le Raja sommé de verser 4 millions DH à un ancien joueur

Saifeddine Alami, alors sous les couleurs du Raja de Casablanca. © Copyright : DR
Décidément les malheurs (financiers) du Raja de Casablanca n’en finissent pas. La Commission des litiges de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a sommé le club de verser pas moins de quatre millions de dirhams à son ancien joueur Saifeddine Alami. Le Raja a interjeté appel. Les détails.
A
A

Un nouveau coup dur pour le Raja de Casablanca. Déjà interdit de recrutement de nouveaux joueurs et de renouvellement de contrats, le club a été condamné par le Commission des Litiges de la FRMF de verser quatre millions de dirhams à son ancien joueur Saifeddine Alami.

Ce dernier, s’estimant lésé par le non-versement de salaires et primes, avait porté ses différends financiers avec la direction du club devant la fédération qui lui a finalement donné gain de cause.

Le Raja a interjeté appel, affirment des sources au sein des Verts.

Lire aussi: Raja: 40 millions de dirhams pour être clean

Avant son départ Saifeddine Alami avait regretté dans un message posté sur Facebook ses déboires: «Ma relation avec la direction du Raja a atteint le point de non-retour. Mon conflit sera réglé. Les présidents, les entraîneurs et les joueurs partent, mais le Raja et son grand public restent. Je suis triste de ne pas avoir eu énormément d’occasions de jouer, mais j’ai réalisé mon rêve de porter le maillot de mon club de cœur et de jouer à Donor devant la Curva Sud».

Pour rappel, le Raja doit s’acquitter d’un montant d’au moins 40 millions de dirhams, la totalité des sommes à verser pour régler ses litiges, afin de pouvoir renouveler les contrats des joueurs et en recruter d'autres.

Sûr que ce nouveau camouflet ne fera qu’aggraver davantage la situation de sa trésorerie déjà défaillante.

Par Ilyas El Battahi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous