Filinfo

Foot

Mondial, budget, Lions de l’Atlas… les confidences de l'ex-président du Qatar SC

Dans une interview exclusive, en marge de la Coupe du monde 2022, Cheikh Hamad bin Nasser bin Jassim Al Thani, ex-président du Qatar Sports Club, fait le tour de l’actualité liée à cette grand-messe, évoque les Lions de l’Atlas et parle de sa préférence pour un club marocain.

Cheikh Hamad bin Nasser bin Jassim Al Thani tient d’abord à rappeler que depuis l’attribution du Mondial, en 2010, le pays s’est illico presto mis à l’œuvre pour être à la hauteur de cet événement planétaire.

«Nous, l’émir du Qatar entête, étions parfaitement conscients de la lourdeur de la mission qui nous était confiée. Notre objectif était de réussir ce Mondial arabe et d’en faire une édition historique. Et nous y sommes parvenus», déclare ce haut responsable qatari.

L'ancien président du Qatar Sports Club revient sur le débat soulevé par la presse international au sujet du «budget colossal» consacré au Mondial 2022, faisant remarquer que les sommes déboursés font partie d’un projet global lié au développement du pays. 

«Des critiques sans fondement logique»
Et de mettre les points sur les i concernant les rapports critiques au Qatar an matière d’organisation, en assénant que «leurs auteurs tiennent un double discours» «Le fait, ajoute-t-il, est qu’il existe un double discours. Certains ont du mal à digérer qu’un pays arabe et musulman puisse organiser un tel événement sportif et le réussit.»

Quant aux chances de son pays, le responsable qatari se dit optimiste, mettant en exergue une préparation de longue haleine avec plusieurs matchs amicaux et des tournois internationaux, tout en se refusant à formuler des pronostics.

Cheikh Hamad bin Nasser bin Jassim Al Thani dit également son avis sur les Lions de l’Atlas: «la sélection marocaine est l’une des meilleures aux niveaux arabe et africain. Certes, elle est dans un groupe difficile, mais elle est en mesure d’accomplir des performances dignes de sa réputation». 

«Un grand fan du Raja»
Il se réjouit également de la présence en nombre des supporters marocains qui, dit-il, sont dans leur deuxième pays, conférant à cette Coupe du monde un belle ambiance.

Grand amateur du sport marocain, le dirigeant souligne avoir beaucoup de respect pour les sportifs marocains qui sont les porte-drapeaux du sport arabe et qui réalisent de grands exploits.

En tant qu'ex-président d’un club de foot, il suit le championnat national et dit respecter tous les clubs marocains. «Mais, reconnait-il, j’ai une grande préférence pour le Raja de Casablanca. J’ai appris à aimer ce grand club grâce à Talal El Karkouri qui avait évolué au sein de notre club.»

Par DNES à Doha Ilyas El Battahy et Abderrahim Et-Tahiry
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Filinfo

Retrouvez-nous