Filinfo

Athlétisme

Confiné à Ifrane, Soufiane El Bakkali s'entraîne peu

© Copyright : DR
Kiosque360. Le champion marocain Soufiane El Bakkali se trouve à Ifrane où il poursuit ses entraînements pour préparer le retour à la compétition malgré les mesures d’isolement sanitaire. L’athlète se livre sur son adaptation à ces mesures dans une interview.
A
A

Dur dur d’être un athlète de haut niveau dans ces moments marqués par les exigences de confinement dû à la propagation du coronavirus. C’est notamment le cas de notre champion national, Soufiane El Bakkali, qui a bien été contraint de modifier son programme d’entraînement en vue de se conformer aux exigences d’isolement sanitaire en vigueur au Maroc. Le spécialiste du 3000 mètres steeple s’est confié sur sa situation dans une interview accordée au journal Al Massae du weekend des 28 et 29 mars.

El Bakkali a confié avoir décidé de passer sa période de confinement à Ifrane, où il se trouvait d’ailleurs avant l’annonce des mesures prises par le gouvernement. "Il y a moins de monde à Ifrane et j’ai l’habitude d’y passer plusieurs mois", confie-t-il. L’athlète indique également qu’il vit en colocation avec cinq autres athlètes. Tous ont décidé de réduire drastiquement leurs temps d’entraînement puisqu’ils ne sortent courir qu’une heure par jour, alors qu’auparavant ils s’entraînaient matin et après-midi.

Concernant la cohabitation en confinement, Soufiane El Bakkali admet que les échanges entre les colocataires ont considérablement diminué puisqu’ils ne se voient qu’aux heures de repas. "Tout le monde reste dans sa chambre à jouer aux jeux vidéo", indique l’athlète, qui ajoute que seul le "soigneur" sort de temps à autre de leur résidence pour faire des courses.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Athlétisme Coronavirus
Athlétisme Soufiane El Bakkali
Athlétisme Jeux olympiques

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous