Filinfo

Foot

Les célébrations du sacre de l'Algérie endeuillées par la mort d'une femme à Laâyoune

© Copyright : DR
La ville de Laâyoune a connu vendredi soir des actes de sabotage parallèlement à la célébration du sacre de l’équipe algérienne à la Coupe d’Afrique des Nations de football.
A
A

La ville de Laâyoune a connu vendredi soir des actes de sabotage parallèlement à la célébration du sacre de l’équipe algérienne à la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN), indique un communiqué de la wilaya de la région Laâyoune-Sakia-El Hamra.

Dès la fin du match, un groupe d’individus incités par des parties ennemies a exploité le climat de célébrations spontanées par les citoyens pour commettre des actes de sabotage et de pillage obligeant les forces publiques à intervenir pour assurer la protection des biens privés et publics, ajoute le communiqué, précisant que les affrontements ont duré jusqu’à 03h00 de ce samedi.

Des actes de destruction ont été enregistrés sur l’avenue principale de la ville de Laâyoune suite à ces événements où une agence bancaire a été incendiée, poursuit la même source, faisant savoir que des dizaines d’éléments des forces publiques ont été blessés à des degrés divers dont quatre dans un état grave.

Parallèlement à ces incidents, une jeune femme âgée de 24 ans est décédée à l’hôpital régional de Laâyoune où elle a été transférée de la voie publique dans un état critique, indique le communiqué, notant qu’une enquête est en cours sous la supervision du parquet compétent pour élucider les circonstances de ce décès.

Les autorités compétentes ont ouvert une enquête sous la supervision du parquet compétent pour identifier et arrêter toutes les personnes impliquées dans ces actes criminels, conclut la même source. 

Par Le360 (avec MAP)
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous