Filinfo

Foot

Zones d’ombre dans l’arrangement FRMF-Renard

© Copyright : DR
Kiosque360. Hervé Renard est parti de la sélection laissant plusieurs questions en suspens. Ce qui en dit long sur le mode de gestion de ce dossier par la FRMF, qui n’a pas bien défendu les intérêts du Maroc.
A
A

Si le divorce est consommé entre Hervé Renard et la Fédération royale marocaine de football, plusieurs questions restent en suspens en raison de la facilité déconcertante avec laquelle l’accord de séparation a été signé entre les deux parties.

Le quotidien Al Massae dans son édition du 19 juillet s’est interrogé sur les causes de disparition de la «clause de départ» de Renard, qui était en contrat avec la fédération jusqu’en 2022, et qui va rejoindre la sélection de l’Arabie Saoudite sans payer un seul euro au Maroc en guise de rachat du reliquat de son contrat.

Il en ressort, selon Al Massae, que Renard a bénéficié de "facilités" pour rejoindre sa nouvelle sélection et que la FRMF a fait montre d’une infériorité juridique dans le rapport de force entre les deux parties.

Le quotidien arabophone a mis aussi l’accent sur les rapports problématiques entre le sélectionneur national et les médias nationaux. Il accuse même la fédération d’avoir isolé volontairement l’entraîneur national, laissant la porte ouverte à toutes les mauvaises interprétations et aux rumeurs en raison de l’absence d’une communication directe.

Le salaire du sélectionneur continue également à faire couler beaucoup d’encre au point d’être classé "secret-défense". Le quotidien arabophone relève que le salaire de Renard était estimé à 1,2 MDH, contre 550.000 DH et 300.000 DH respectivement pour ses adjoints Patrice Baumelle et Mustapha Hadji. Des grilles de salaires qui placent le Maroc en tête des pays africains dont les entraineurs touchent des émoluments astronomiques.

Enfin, dans sa communication, la FRMF avait annoncé que Renard n’avait pas démissionné, tout en avouant que des réunions sont en cours entre les deux parties. L’idée selon Al Massae étant de marketer une séparation à l’amiable, alors que le technicien français avait déjà décliné son intention de quitter les Lions de l’Atlas.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FRMF
Foot FRMF

Vidéo. Fouzi Lekjaa fixe les objectifs de Vahid Halilhodžić

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Et si la FRMF prenait tout son monde à contre-pied et nommait Ammouta?

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Laurent Blanc dit non au Maroc


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

FRMF et ministère des Sports dans l’impasse

Jebor pousse le Wydad à saisir la FIFA

C’est parti pour les Jeux africains

Au Real, il n'y a plus qu'une seule place

Le staff de Vahid bientôt dévoilé

La Botola a un vice de programmation

Vahid vise le trophée de la CAN 2023

Özil s’entraîne sous haute protection

Les fédérations sportives se restructurent

Meknès sans stade, à cause de son maire